•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cycliste de 18 ans meurt après avoir été happé par un camion à benne à Toronto

Des véhicules de la police de Toronto bloquent une rue du centre-ville.

L'enquête de la police de Toronto sur cette collision mortelle se poursuit.

Photo : Michael Aitkens/CBC

Radio-Canada

Un cycliste de 18 ans est mort après avoir été happé par un camion à benne à Toronto mercredi soir, selon la police.

La collision s'est produite à l'angle d'Avenue Road et de Bloor Ouest. Des policiers de la division 53 ont été appelés sur les lieux vers 18 h 10.

Selon la police, le cycliste, qui serait originaire de Toronto, a été déclaré mort sur les lieux.

Le conducteur du camion à benne, un homme de 50 ans, est resté sur les lieux et coopère avec la police. Les autorités disent qu'il est assez secoué par l'accident. Plus tôt, la police avait déclaré qu'il conduisait une bétonnière, mais a révisé cette description par la suite.

L'inspecteur Michael Williams, porte-parole du service de police de Toronto, a déclaré aux journalistes que le cycliste et le conducteur du camion roulaient tous les deux en direction du nord sur Avenue Road, au nord de Bloor Ouest, lorsque le cycliste a été renversé.

Selon M. Williams, d'autres automobilistes et piétons ont dû alerter le conducteur qu'il était impliqué dans une collision.

Il ne semble pas que le camion [à benne] ait donné assez de place au cycliste, malheureusement, a déclaré Williams.

C'est tragique et tout à fait évitable. C'est un incident très malheureux.

Les proches de la victime ont été informés de sa mort. Il y a eu 26 pertes de vie dues à des collisions de la route à Toronto cette année.

M. Williams a exhorté les conducteurs à ralentir, d'autant plus que l'Ontario a commencé à rouvrir ses portes et qu'il y a plus de gens sur les routes qu'auparavant lors de la pandémie de COVID-19.

Nous avons eu des routes assez ouvertes pendant longtemps, et maintenant, nous avons de très fortes concentrations de piétons et de cyclistes qui rejoignent à nouveau les routes. Nous demandons simplement à chacun de ralentir un peu ou de prendre une seconde, a-t-il déclaré.

Des membres des services de la circulation de la police de Toronto enquêtent toujours.

D'après les informations de Muriel Draaisma, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !