•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick rendra la vaccination obligatoire pour tous ses fonctionnaires

Des vaccins contre la COVID-19.

La vaccination sera obligatoire pour les fonctionnaires provinciaux au Nouveau-Brunswick.

Photo : Associated Press / Juan Karita

Le Nouveau-Brunswick confirme qu'il rendra la vaccination obligatoire pour l'ensemble de la fonction publique, ainsi que pour tous les enseignants et le personnel scolaire. La province s'attend aussi à ce que les secteurs de compétence provinciale, comme les foyers de soins, se plient aux mêmes règles.

Le premier ministre Blaine Higgs l'a confirmé mercredi après-midi, lors d'une mêlée de presse.

Je dis aujourd’hui que nous allons aller de l’avant avec un programme de vaccination obligatoire. Ça va viser, à ce point-ci, les employés du gouvernement. Si les gens choisissent de ne pas se faire vacciner, nous allons considérer un programme de tests, a dit Blaine Higgs.

Les fonctionnaires et les employés des secteurs visés qui refusent de se faire vacciner contre la COVID-19 devront subir des tests de dépistage régulièrement.

On a des préoccupations quant au nombre de vaccins [distribués]. Ça a ralenti, on est à peu près à 72 % de personnes complètement vaccinées. Les cas que nous avons sont des personnes qui ne sont pas vaccinées, a dit le premier ministre pour expliquer sa décision.

Vaccination obligatoire pour les enseignants

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, confirme que la vaccination sera obligatoire pour tous les enseignants et le personnel scolaire (concierges, bibliothécaires), à l'exception des employés des centres de la petite enfance.

Le ministre indique que son intention est d’imposer cette mesure dès la rentrée scolaire.

Il doit présenter son plan de retour en classe vendredi.

Et les autres secteurs?

Blaine Higgs espère que les entreprises et les autres institutions de compétence provinciale suivront l'exemple de la fonction publique, mais que ce ne sera pas imposé en vertu d’un arrêté.

C’est une recommandation de la santé publique. C’est un avis de la santé publique. Le temps nous dira s’il faut aller plus loin et adopter de la réglementation, a précisé M. Higgs.

Au total, 71,9 % des gens âgés de 12 ans et plus sont pleinement vaccinés dans la province.

Il y a 115 cas actifs de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, mercredi, et 900 personnes sont en isolement, car elles ont contracté la COVID-19 ou sont des contacts de cas confirmés.

Avec des informations de Pascal Raiche-Nogue et de Nicolas Steinbach

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !