•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet de créer 500 000 logements abordables en 10 ans

Jagmeet Singh se tient devant un micro, les mains jointes.

De passage à Vancouver, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh a promis de construire 500 000 logements abordables d'ici 10 ans, et de taxer les acheteurs étrangers à hauteur de 20 %.

Photo : Radio-Canada

Charles-Émile L'Italien-Marcotte

S’il est élu, le NPD promet de construire 500 000 logements abordables au pays, en plus de taxer à hauteur de 20 % les acheteurs étrangers qui investissent dans l’immobilier au Canada. Le chef du NPD, Jagmeet Singh, en a fait l’annonce aujourd’hui à Vancouver, en Colombie-Britannique.

M. Singh a reproché aux libéraux de Justin Trudeau de ne pas avoir agi pour résorber la crise du logement au Canada. Depuis six ans qu’il est au pouvoir, la situation a empiré, a-t-il dit.

Dans cette élection, on a le choix entre Justin Trudeau qui défend les intérêts des riches investisseurs, ou de voter pour les néo-démocrates qui [vont régler] la crise du logement, a martelé M. Singh.

Le NPD souhaite s’assurer que tous les Canadiens puissent trouver un logement abordable. Les maisons évaluées à 2 ou 3 millions de dollars sont inaccessibles pour la grande majorité de la population. Pour juguler la crise, le chef du NPD s’engage à taxer les investisseurs étrangers pour ne pas que les acheteurs canadiens aient à concurrencer des compagnies milliardaires sur le marché de l’habitation.

Investissements massifs

Il s’engage à investir significativement et sérieusement dans la construction de logements abordables, qui seraient destinés notamment à des organismes à but non lucratif et à des coopératives, mais aussi au marché locatif. Il s’agirait de logements que les gens auraient les moyens d’acheter, a poursuivi M. Singh.

La stratégie libérale sur l’habitation au Canada prévoit déjà la construction de 160 000 nouveaux logements d’ici 10 ans. Le NPD en promet le triple. Pour y parvenir, M. Singh prévoit utiliser tous les pouvoirs du gouvernement. Nous croyons que c’est possible, a-t-il insisté.

Pour les néo-démocrates, la création de logements abordables doit d’abord passer par une injection de capitaux dans le marché immobilier. On doit être ouverts aux solutions, on doit mettre des ressources en place, et se mobiliser pour construire ces maisons. Selon M. Singh, il y aura de nombreuses possibilités pour le secteur public de construire des logements abordables.

Pourquoi taxer?

Mais pourquoi taxer à hauteur de 20 % les acheteurs étrangers? Notre but n’est pas de générer des revenus, mais de [les] décourager, a-t-il affirmé. Il souhaite les sortir de l’équation du marché immobilier canadien.

Les libéraux de Justin Trudeau, a mentionné M. Singh, veulent eux aussi taxer les propriétés achetées par des étrangers, mais, selon lui, cette taxe récurrente ne servirait qu’à remplir les coffres du gouvernement, sans influencer le marché immobilier.

Pour financer ses promesses, le NPD souhaite taxer davantage les entreprises comme Amazon, qui font des profits records et qui ne paient pas d’impôts.

Les milliardaires et les millionnaires de notre pays doivent payer leur juste part, a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !