•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Outaouais, les conservateurs promettent le maintien des emplois fédéraux

Michel Gauthier en entrevue dehors.

Michel Gauthier est le candidat du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Pontiac.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La reprise économique d’après-pandémie « ne se fera pas sur le dos des fonctionnaires », promet le candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans la circonscription de Pontiac, Michel Gauthier.

Celui qui est le porte-parole du PCC en Outaouais a annoncé les engagements de son parti pour les zones urbaines de Pontiac mercredi matin. Le maintien des emplois dans la fonction publique fédérale est en tête de liste. Il n’y aura pas de mise à pied dans la fonction publique pour financer [...] un futur équilibre budgétaire, a promis l’ancien rédacteur en chef du quotidien Le Droit.

Il n’est pas question de générer de la richesse en coupant des emplois. Au contraire : notre objectif, c'est de créer un million de nouveaux emplois le plus rapidement possible au pays, a assuré M. Gauthier.

Le maintien du télétravail dans la fonction publique est la deuxième priorité sur la liste. Le gouvernement devra négocier pour en déterminer les modalités, revendique-t-il.

Il faut que ça devienne une façon de procéder qui va être bien encadrée, et non pas qui va dépendre de l’humeur d’un fonctionnaire ou d’un gestionnaire qui préfère ou non qu’un employé fasse du télétravail, quitte à former des gestionnaires à utiliser le télétravail, a-t-il précisé.

Des engagements pour Gatineau

Le troisième engagement de son parti touche la transition dans le centre-ville de Gatineau, a continué M. Gauthier. Alors que le télétravail pourrait endiguer à tout jamais le nombre de personnes qui fréquentent ce secteur chaque jour, le candidat veut qu’un éventuel gouvernement conservateur adopte une politique de planification pour la transition économique du centre-ville de Gatineau accompagnée d’un soutien financier.

« Le gouvernement fédéral, c’est le poumon et le cœur de l’économie dans la région de la capitale. Quand la fonction publique fédérale tousse, le centre-ville peut pogner la grippe, et c’est le cas. »

— Une citation de  Michel Gauthier, candidat du Parti conservateur dans Pontiac

Michel Gauthier souhaite aussi qu’un PCC potentiellement élu définisse clairement sa participation financière dans le projet de tramway dans l’ouest de Gatineau.

Le candidat propose aussi de rénover le pont Alexandra, plutôt que de le démolir, tel que la Commission de la capitale nationale (CCN) prévoit le faire. Il souhaite ainsi en préserver la valeur patrimoniale.

La CCN dans la mire

Les conservateurs veulent aussi serrer la vis à la CCN quant au paiement de taxes municipales.

Selon les règles actuelles, la société d’État fédérale peut reporter pendant des années le paiement total de ces taxes, dit-il. S’il est élu, Michel Gauthier veut faire en sorte que la CCN se soumette aux mêmes règles que les citoyens et qu’elle s’acquitte de sa facture dans les mêmes délais.

Greg Fergus réplique

Invité à répondre à cette annonce, le candidat libéral dans Hull-Aylmer, Greg Fergus, a rétorqué que les conservateurs ont tout un bilan à défendre.

Chaque fois qu’ils assument le pouvoir au Canada, je trouve qu’ils [essaient] de sabrer, de faire des compressions terribles dans la fonction publique dont les gens de la région se souviennent encore, a-t-il répondu.

Lors de son point de presse, Michel Gauthier a reconnu que certaines compressions ont pu être discutables dans le passé, mais que la réalité a évolué depuis le dernier gouvernement conservateur.

Concernant le pont Alexandra, Greg Fergus dit lui aussi avoir une préférence pour le maintien en place de l’infrastructure actuelle en tant que pont routier ou de le transformer en pont vert, si le coût le permet. Sinon, il souhaite avoir un pont signature qui serait digne du caractère historique de la région.

Enfin, sur la participation du fédéral au projet de tramway, ça va bon train, a-t-il blagué. J’espère avoir des nouvelles bientôt.

Avec les informations d'Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !