•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heather Stefanson annonce sa candidature pour remplacer Brian Pallister

Heather Stefanson a démissionné de son poste de ministre de la Santé mercredi matin.

La ministre Heather Stefanson en conférence de presse.

Heather Stefanson est la première personne à lancer officiellement sa campagne pour accéder à la chefferie du Parti progressiste-conservateur du Manitoba.

Photo : Global

L’ancienne ministre de la Santé et des Soins aux personnes âgées du Manitoba, Heather Stefanson, annonce sa candidature pour devenir cheffe du Parti progressiste-conservateur.

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, a annoncé le 10 août qu'il ne se représenterait pas aux prochaines élections provinciales et qu’il ne terminerait pas son mandat. Il n’a cependant pas précisé la date à laquelle il quittera son poste.

Le Parti progressiste-conservateur est encore en train de déterminer les règles qui encadreront la course à la chefferie.

Heather Stefanson est la première personne à lancer officiellement sa course à la chefferie du parti.

Entourée de députés progressistes-conservateurs et de membres du Cabinet de Brian Pallister, Mme Stefanson a déclaré qu’elle avait remis sa démission de son poste de ministre mercredi matin.

Dans un communiqué, la province indique que la ministre de la Santé mentale et de la lutte contre les dépendances, Audrey Gordon, devient ministre de la Santé et des Soins aux personnes âgées en plus de conserver ses responsabilités actuelles.

Heather Stefanson a indiqué que d’innombrables Manitobains souhaitent que le gouvernement provincial prenne une nouvelle approche, lors d’une conférence de presse mercredi après-midi.

Ils cherchent quelqu’un qui peut guérir nos divisions et rassembler les Manitobains autour d’une vision commune qui place nos familles, nos communautés et nos petites entreprises en premier, déclare l’ancienne ministre.

La nouvelle candidate souhaite renforcer le système de soins de santé, créer des emplois, améliorer l’éducation et avancer la réconciliation et des possibilités économiques pour les Autochtones.

Brian Pallister a annoncé son départ après avoir été vivement critiqué pour des commentaires qui faisaient allusion aux bonnes intentions des personnes qui ont colonisé le Canada.

Le projet de loi 64 est fini

L’ancienne ministre affirme que l’enjeu dont elle a le plus entendu parler de la part de Manitobains au cours des 18 derniers mois est le projet de loi 64 sur la modernisation de l'éducation.

Celui-ci prévoit d'unifier 37 divisions scolaires en une seule entité appelée Autorité provinciale de l'éducation, tout en maintenant la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM).

Heather Stefanson affirme que si elle était élue cheffe du Parti progressiste-conservateur, le projet de loi 64 serait fini.

Un gouvernement progressiste-conservateur sous ma direction écouterait plutôt les parents et s’assurerait que nous ayons un système d’éducation qui prépare les enfants à réussir dans tout ce qu’ils font, dit-elle.

Dans un communiqué, Heather Stefanson déclare qu’elle a le soutien de 24 des 36 députés progressistes-conservateurs au palais législatif du Manitoba.

Le ministre des Finances Scott Fielding et l’ancienne députée fédérale Shelly Glover ont déclaré qu’ils envisageaient la possibilité de se porter candidats.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !