•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bloquiste Guy Bernatchez plus confiant en ses chances de gagner

Guy Bernatchez compte sur le fait qu'il est -mieux connu qu'en 2019, mais entend augmenter sa visibilité en Gaspésie et aux Îles.

Guy Bernatchez compte sur le fait qu'il est mieux connu qu'en 2019, mais entend intensifier sa visibilité en Gaspésie et aux Îles.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Radio-Canada

Le candidat bloquiste dans Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine, Guy Bernatchez, croit qu’il a beaucoup plus de chances de se faire élire qu’en 2019. Il se dit mieux connu, mais entend bien se faire connaître davantage des électeurs de partout dans cette vaste circonscription.

C’est presque deux pays, a-t-il déclaré lors de son lancement de campagne mercredi à Grande-Rivière.

Il était accompagné de la candidate du Bloc québécois dans Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia, Kristina Michaud.

Guy Bernatchez derrière un lutrin dans une marina avec Kristina Michaud.

Guy Bernatchez a lancé sa campagne au havre de pêche de Grande-Rivière, accompagné de la députée bloquiste sortante Kristina Michaud.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

L'événement a eu lieu au havre de pêche de Grande-Rivière, devant une quarantaine de personnes et à quelques pas du bureau de comté de la députée libérale et ministre sortante, Diane Lebouthillier.

Un projet de réparation et d’amélioration du système de défense des quais du havre s’est vu refuser du financement du fédéral au début de l'été.

C'est l'enjeu majeur qu'on a ici avec le parc d'hivernage, a-t-il rappelé. Il a pris beaucoup de place dans les dernières semaines et les derniers mois et avec raison.

Le gouvernement Trudeau a échoué avec sa ministre à faire avancer ce dossier-là. Il est hyper important pour une industrie qui est parmi les plus importantes en Gaspésie, a ajouté le candidat qui est maire de Saint-Maxime-du-Mont-Louis et technicien forestier.

Guy Bernatchez est aussi revenu sur la question du quai de Cap-aux-Meules. Sa gestion par les libéraux avait été qualifiée de catastrophe par le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet.

Une barrière où on peut lire « danger » devant un bateau au quai de Cap-aux-Meules.

Le port de Cap-aux-Meules qui constitue la porte d’entrée de l’archipel et la plaque tournante de l’économie locale.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le candidat estime que le fait d’être dans l’opposition lui donnerait les coudées franches pour interpeller le premier ministre et obtenir un règlement. Si le gouvernement refuse de bouger, Mme Lebouthillier ne peut pas se lever en chambre pour critiquer Justin Trudeau, dit-il. Nous, on peut.

Guy Bernatchez promet aussi d’affirmer sa présence aux Îles-de-la-Madeleine, d’aller à la rencontre des Madelinots avec un plan précis pour les priorités qui les concernent eux seuls.

Yves-François Blanchet et Guy Bernatchez photographiés à Cap-aux-Meules.

Le chef de la formation bloquiste, Yves-François Blanchet, s'est rendu aux Îles-de-la-Madeleine cet été avec le candidat bloquiste Guy Bernatchez (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Outre les infrastructures portuaires, M. Bernatchez compte mettre de l'avant quatre autres priorités d'ici le vote du 20 septembre.

Il sera question de la vitalité économique et du tourisme, des familles et des aînés, de l'environnement et des changements climatiques ainsi que des pêches et des forêts.

Questionné sur le délicat dossier des droits de pêche automnale de subsistance accordés aux Mi’kmaq de Listuguj et auxquels s’oppose le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, Guy Bernatchez a dit souhaiter un équilibre juste et bon pour les deux parties.

En 2019, Guy Bernatchez avait terminé deuxième dans la circonscription, avec 637 voix de moins que Diane Lebouthillier. Outre la députée sortante, il a jusqu'à maintenant comme rivaux cette année Jean-Pierre Pigeon du Parti conservateur et Christian Rioux du Parti populaire du Canada.

D'après le reportage de Roxanne Langlois

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !