•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« 2 à 5 jours » pour compter les votes par la poste, estime Élections Canada

Stéphane Perrault devant un drapeau du Canada et un logo d'Élections Canada.

Le directeur général des élections du Canada, Stéphane Perrault (archives)

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Le directeur général des élections (DGE) du Canada Stéphane Perrault estime qu’il faudra de « deux à cinq jours » pour compter les votes par courrier à l’issue des présentes élections fédérales. Cela variera selon la circonscription et en fonction du nombre de bulletins reçus par la poste, que l’on prévoit plus important en cette période pandémique.

D’après des sondages menés par le DGE, on estime que le nombre de bulletins reçus par courrier pourrait passer de 50 000 lors d’élections normales à 4 ou 5 millions cette année.

Normalement, nous avons les résultats le soir des élections. Ce sera différent cette fois, a résumé M. Perrault, mercredi, lors d’une conférence de presse.

Si le volume de votes par courrier est élevé, comme nous l'avons vu dans d'autres juridictions pendant la pandémie, il faudra plus de temps aux directeurs de scrutin pour compter ces bulletins. Dans la plupart des endroits, cela devrait être fait dans les deux jours, mais dans certaines circonscriptions, cela pourrait prendre jusqu'à cinq jours, selon le volume et la distribution.

Tout sera mis en œuvre pour assurer la sécurité des Canadiens quand ils iront voter, soit par anticipation soit le jour du scrutin, à n'importe lequel des 500 bureaux d'Élection Canada, a-t-il dit.

Il demande aux électeurs de bien vérifier leur carte de l'électeur qu'ils recevront au courant des prochaines semaines.

Pas de vaccination obligatoire, mais beaucoup de mesures

Il se peut que le lieu de vote soit plus loin qu'à l'habitude ou vous paraisse inhabituel, a expliqué M. Perrault. C'est normal, car Élections Canada a dû trouver des locaux qui permettent de respecter toutes les règles de santé publique.

Les gens qui ont des difficultés d'accessibilité devront aussi vérifier que le bureau de vote peut les accommoder. Ils ont aussi l'option du vote par la poste.

La COVID-19 va avoir une incidence sur la conduite de l'élection. On consulte les autorités de santé publique pour nous assurer d’offrir nos services dans un environnement qui est sécuritaire pour tous. On a pris des mesures pour assurer la sécurité dans nos bureaux locaux de même que dans tous les bureaux de vote, que ce soit par anticipation ou le jour du scrutin, a promis le DGE.

Ceci inclut le port du masque, la distanciation physique, des barrières physiques et l'utilisation de crayons à usage unique – les électeurs peuvent apporter leur propre crayon ou stylo s'ils le désirent.

Une citation de :Stéphane Perrault, directeur général des élections du Canada

Le port du masque sera requis pour le vote en personne si les règles sanitaires en vigueur dans la province de l'électeur l'exigent, a rappelé M. Perrault, sauf exception pour des raisons médicales.

Sur les 16 000 bureaux de vote nécessaires le jour de l'élection, quelque 4000 restent à trouver, ce qui est en train d'être fait, a assuré M. Perrault.

Élections Canada recrute en ce moment pour trouver les 250 000 travailleurs nécessaires aux préparatifs et pour le jour du scrutin, le 20 septembre.

La vaccination ne sera pas imposée aux employés des élections, a-t-il précisé. Le bureau de vote est un environnement contrôlé. C'est différent de l'épicerie. D'ailleurs, des élections qui se sont déroulées dans d'autres pays ont montré qu'elles ne causaient pas d'éclosions, a-t-il dit. M. Perrault a d'ailleurs rappelé que l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, soutenait que la conduite du scrutin était sécuritaire.

Les électeurs ont jusqu'au 14 septembre, à 18 h, pour demander de voter par la poste (Nouvelle fenêtre). Ils recevront alors une trousse, devront remplir le tout et veiller à ce qu'Élections Canada reçoive le bulletin de vote avant la date indiquée dans la trousse.

Comment s'assurer qu'une personne n'a pas voté deux fois?

L’électeur qui demande une trousse de vote par la poste va avoir son nom rayé sur les listes qui apparaissent soit au vote par anticipation soit au vote régulier. Il se peut qu’un électeur se présente et dise qu’il n’a pas reçu sa trousse ou qu’elle a été détruite. Il y a des circonstances exceptionnelles. On va donc permettre à cet électeur de prêter serment à l’effet qu’il n’a pas déjà voté et lui permettre de voter en personne, a expliqué M. Perrault.

Le lendemain de l’élection, c’est là que le dépouillement du vote postal va se faire, et on va être en mesure de comparer les enveloppes reçues avec les noms qui apparaissent comme étant rayés sur la liste et les gens qui ont prêté serment comme n’ayant pas voté deux fois. Donc, il y a tout un travail de contre-vérification qui est fait, a-t-il poursuivi.

Stéphane Perrault rappelle que voter deux fois est passible de sanctions, en vertu de la loi.

Le directeur général des élections souligne que les électeurs peuvent consulter en tout temps le site d'Élections Canada (Nouvelle fenêtre) pour avoir tous les détails sur le scrutin et les façons de voter.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !