•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le journaliste Les Perreaux veut faire connaître les « deux bords d’Ottawa »

Les Perreaux.

Les Perreaux est né à Winnipeg et il a grandi à Bellegarde, en Saskatchewan. Il veut faire connaître la réalité des régions canadiennes.

Photo : Gracieuseté de Les Perreaux/Twitter

Radio-Canada

Après plus de 25 ans de service dans divers journaux des Prairies, le journaliste Les Perreaux a décidé de prendre du recul sur l’actualité quotidienne en acceptant le poste de rédacteur en chef du magazine Options politiques, de l’Institut de recherche en politiques publiques.

Son nouveau défi professionnel lui permettra de faire connaître la réalité des deux bords d’Ottawa. Toutes les régions canadiennes sont incomprises. Je pense que les régions voisines ne se comprennent pas non plus, affirme-t-il en entrevue à l’émission Point du jour.

Les Perreaux est né à Winnipeg et a grandi à Bellegarde, en Saskatchewan. Il veut faire connaître la réalité des régions canadiennes, après avoir quitté son poste de chef de bureau et correspondant du Globe and Mail à Montréal.

Faire connaître les régions, ça me tient à cœur, surtout avec les enjeux environnementaux que nous devons faire face en opposition avec les industries pétrolières. C’est une réconciliation à faire dans notre pays, ajoute-t-il.

D’autres sujets l'interpellent, comme le bilinguisme au sein même de son nouvel emploi. On est bilingue, mais il y a moins de 20 % de notre contenu qui est en français.

Il veut s’entourer des meilleurs chercheurs pour fouiller des dossiers comme celui des peuples autochtones. C'est vraiment d'amener de nouvelles idées pour améliorer notre société. On cherche les meilleurs chercheurs pour livrer nos articles et faire avancer la société.

Les Perreaux entrera en fonction le 30 août.

Avec les informations d’Elsie Miclisse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !