•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tim Houston énonce les priorités de son gouvernement au lendemain des élections

Tim Houston vu de profil pendant qu'il prononce une allocution.

Tim Houston, premier ministre désigné de la Nouvelle-Écosse, le 18 août 2021 à New Glasgow.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Radio-Canada

Le premier ministre désigné de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, a énoncé les priorités de son nouveau gouvernement lors d’une allocution mercredi matin.

Il a réitéré son engagement d’améliorer l’accès aux soins de santé, notamment en s’attaquant à la pénurie de médecins de famille, aux délais dans les services d’ambulances et au manque de lits dans les foyers de soins.

Les progressistes-conservateurs de Tim Houston ont été portés au pouvoir mardi soir à la suite d’une campagne électorale chaudement disputée. Les résultats préliminaires montrent que son parti a remporté 31 sièges et un mandat majoritaire.

Tim Houston affirme que son gouvernement a des décisions difficiles à faire et qu’il a l’intention de travailler avec ceux qui ont des idées pertinentes pour améliorer les soins de santé dans la province.

Je vais faire de mon mieux pour améliorer l’accès, mais ça ne se fera pas en une nuit, précise-t-il.

Des investissements ont été négligés. Il y a un manque de médecins et de faire comme s’il n’y avait pas de crise en santé, ce n’est pas une solution. Il faut avoir le courage d’investir et de payer la facture.

Une citation de :Tim Houston, premier ministre désigné de la Nouvelle-Écosse

Il compte également s'attaquer à la gestion de la pandémie. Tim Houston affirme qu’il doit s’entretenir avec le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, en après-midi. Il souhaite notamment discuter d'un plan pour le retour en classe des élèves à l'automne.

Le chef a également annoncé la mise en place d'une équipe de transition. Son parti est porté au pouvoir pour la première fois en plus d'une décennie.

Erin O'Toole veut s'inspirer de Tim Houston

Le chef conservateur fédéral, Erin O'Toole, se réjouit des résultats électoraux en Nouvelle-Écosse.

Selon lui, la victoire des progressistes-conservateurs, après un règne libéral de huit ans, montre bien le besoin de changement des Canadiens.

Même si le premier ministre néo-écossais désigné, Tim Houston, s'est déjà distancié des conservateurs fédéraux, Erin O'Toole rappelle qu'il y a des similitudes entre les deux partis.

C'est un parti différent, oui, mais on a des bénévoles et des valeurs en commun. C'est un exemple de changement. Et on a besoin de changement à Ottawa aussi. On va utiliser une approche comme ça. Parce que les Canadiens et les Canadiennes méritent un plan, a-t-il dit lundi matin lors d'un passage à Québec dans le cadre de la campagne électorale fédérale.

C'est totalement inacceptable pour un gouvernement au pouvoir d'utiliser la crise sanitaire, d'avoir une élection en pleine pandémie. Mais les Canadiens vont suivre les enjeux, ajoute Erin O'Toole.

La victoire de Tim Houston a été applaudie par de nombreux élus conservateurs au pays, dont le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, et le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney.

Consultez notre dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !