•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile de savoir quand le service de Bell sera pleinement rétabli à Sherbrooke

Des employés à pied-d'oeuvre

Difficile de savoir quand le service de Bell sera de retour dans le secteur du pont Montcalm.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Près d'une semaine après l'incendie sous le pont Montcalm, qui a lourdement détérioré les câbles de télécommunication de Bell, environ 1900 clients n'ont toujours pas retrouvé le service téléphonique et/ou internet. La situation perturbe fortement les activités commerciales des entreprises touchées : plusieurs d'entre elles ne peuvent pas recevoir d'appel sur leur ligne fixe, ni même faire payer les clients par carte bancaire.

Malgré de nombreux appels à Bell, Nicole Charbonnier, gérante à la quincaillerie Victoria, soutient qu'il est impossible de savoir quand la situation sera rétablie

On a essayé d'appeler, et ils nous disaient tout le temps ce soir, ou demain, ou demain soir. Toutes les fois, c'est la déception, on ne l'avait pas. Mon patron a décidé qu'il allait aller à Vidéotron, déplore-t-elle.

À l'épicerie fine Le coin d'Italie, internet est encore fonctionnel, mais pas le service téléphonique.

On a une clientèle qui communiquait beaucoup avec nous par téléphone, affirme le co-actionnaire Jonathan Douillard. Ça peut créer une certaine frustration de sa part. C'est une perte de revenus également parce que les gens ne sont pas capables de communiquer avec nous.

Le pont Montcalm

Le feu, causé par un article de fumeur échappé sur des détritus, a endommagé les fils de télécommunication sous le pont Montcalm, à Sherbrooke

Photo : Avec la permission de Tommy Bilodeau

Même son de cloche pour les citoyens du secteur touché, qui soutiennent que les répercussions sont tout aussi importantes pour eux et ne savent pas plus quand ils retrouveront le service. C'est une perte au niveau de travail que je fais [...] du travail que je vais devoir récupérer ultérieurement, déplore Étienne Van Steenberghe.

Je suis étudiante au doctorat à l'Université de Montréal. Toutes mes activités sont à distance, je suis vraiment dépendante d'internet. Ça impacte beaucoup ma vie, mon quotidien.

Une citation de :Karine Perreault, étudiante et résidente de Sherbrooke

La Ville de Sherbrooke tente elle aussi d'obtenir des réponses de Bell, puisqu’elle se fait interpeller régulièrement par des citoyens pour connaître la date de remise en service. Elle confirme qu'elle aussi, elle n'arrive pas à avoir l'heure juste sur la situation.

De son côté, Bell affirme que la situation s'améliore, mais n'est pas en mesure de donner de détails sur la date où tout le monde pourra être rebranché.

Avec les informations de Titouan Bussiere

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !