•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Espace bleu en Abitibi-Témiscamingue sera créé à Amos

Un panneau explique que le Vieux-Palais d'Amos est le bâtiment de l'ancien palais de justice.

Le bâtiment de l'ancien palais de justice à Amos a été construit en 1922.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Radio-Canada

Le premier ministre du Québec, François Legault, annonce un investissement de 25 millions de dollars au Vieux-Palais d’Amos pour la création de l’Espace bleu.

L’Espace bleu permettra de mettre en valeur l’histoire du bâtiment, le patrimoine et les héros locaux.

D’abord les Québécois vont venir en Abitibi-Témiscamingue et ça va être comme un endroit incontournable pour venir voir c’est quoi l'Abitibi-Témiscamingue. Et pour les gens de la région, c’est une façon aussi d’augmenter notre fierté, a mentionné François Legault.

La création d'un lieu d'exposition immersif, un café proposant des produits québécois et une salle multifonctionnelle sont prévus.

Nathalie Roy, François Legault et Suzanne Blais lors d'une conférence de presse

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, le premier ministre du Québec, François Legault et la députée d'Abitibi-Ouest, Suzanne Blais.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Ce qu'on veut, c'est de travailler avec les gens localement et les besoins localement, affirme François Legault. Il a ajouté qu'un agrandissement est prévu pour l'Espace bleu dans le respect du patrimoine.

De l'équipement médical est exposé derrière des fenêtres dans une salle.

Un espace est actuellement réservé au Vieux-Palais pour informer les visiteurs de l'histoire de l'Abitibi-Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

L’exploitation minière et l’exploitation forestière feront partie des faits historiques inclus dans le projet.

Il y a aussi, et on le voit tout de suite quand on entre, une architecture des Beaux-Arts, observe-t-il. Ça a été construit en 1922. Il y a de l’histoire autour du Vieux-Palais et on veut parler d’histoire dans nos Espaces bleus. Donc c’est une belle place pour parler de l’histoire de l’Abitibi-Témiscamingue.

Le Vieux-Palais sera restauré par le Musée de la civilisation du Québec. La Ville d’Amos, qui avait fait l’acquisition du Vieux-Palais en 2004 pour le préserver, passe donc fièrement le flambeau à Québec.

Quand on parlait avec différents ministères, on nous disait [que] ce serait bien que le Vieux-Palais devienne un endroit culturel. Ils voyaient les projets qu'on avait sur la table et on avait beaucoup d’argent à demander dans les différents ministères, que ce soit tourisme ou culturel. Du jour au lendemain, ça devient un bâtiment qui est pris en charge par le gouvernement et on sait très bien qu’ils vont mener à bien la rénovation, l’entretien et le maintien de l’actif qui est un actif incroyable pour la Ville d’Amos, souligne le maire Sébastien D’Astous.

Une oriflamme placée près des marches à l'intérieur présente le Vieux-Palais d'Amos.

Des Espaces bleus sont prévus dans les 17 régions de la province.

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Pour Sylvie Tremblay, présidente de la Corporation du Vieux-Palais et de la Maison Hector-Authier, c’est à la fois un deuil à faire et une grande fierté.

C’est une belle annonce, dit-elle. On a un petit deuil à faire, parce qu’on ne s’occupera plus justement de l’animation et de la gestion, le mandat qu’on avait justement de la Ville d’Amos puisqu’elle en était la propriétaire. Donc, c’est toujours ça qu'on a défendu. On a défendu aussi l'intérêt d’en faire un lieu culturel, ce qu’il va être aussi, donc c’est important pour nous.

Il faut dire qu’à l’époque, il fut, ce magnifique palais de justice, le chef-lieu administratif et judiciaire de l’Abitibi-Témiscamingue, alors c’est ici que tout se passait. Et notre gouvernement a bien l’intention de préserver sa valeur patrimoniale et historique, souligne la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

Les événements historiques seront soulignés, de même que des figures marquantes de la région.

L’Espace bleu nous fera découvrir et redécouvrir les accomplissements de femmes et d’hommes qui ont marqué cette région grâce à leurs réalisations, mais toutes disciplines et toutes époques confondues, précise la ministre.

Québec n’a pas précisé d’échéancier ni de date d’ouverture pour ce nouvel Espace bleu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !