•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau chahuté par des opposants aux mesures sanitaires

Justin Trudeau aux côtés de sa candidate qui parle dans un micro.

Le chef libéral Justin Trudeau a été chahuté par des opposants aux mesures sanitaires lors d'un rassemblement à Cobourg, en Ontario, lundi soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef libéral a reçu un accueil bruyant à Cobourg, en Ontario, lundi soir.

Au deuxième jour de la campagne électorale fédérale, la caravane de Justin Trudeau a quitté la région de Montréal pour se rendre en Ontario en fin de journée lundi. Arrivé à Cobourg, il était attendu par des partisans enthousiastes, mais aussi par des manifestants, dont certains anti-masques et anti-vaccins.

Aux côtés de sa candidate dans Northumberland–Peterborough-Sud, Alison Lester, le chef libéral a prononcé un bref discours tandis que ses détracteurs le chahutaient.

Ça a été une année et demie extrêmement difficile, ça a été un moment où les gens ont eu énormément de difficulté, énormément d’anxiété, a-t-il déclaré, tandis qu'on peinait à l'entendre. Il faut qu’on reste patients les uns avec les autres, et là, les uns pour les autres. C’est justement ce qu’on va continuer de faire.

La circonscription de Northumberland–Peterborough-Sud est chaudement disputée. Elle est présentement détenue par le conservateur Philip Lawrence, qui l'avait ravie à la libérale Kim Rudd en 2019.

Au courant de la journée lundi, Justin Trudeau a réitéré son intention de rendre la vaccination obligatoire pour les employés de la fonction fédérale ainsi que les voyageurs aériens, maritimes et ferroviaires.

Il a toutefois dû répondre lui-même à des critiques concernant l'important rassemblement de campagne survenu la veille dans sa circonscription de Papineau, à Montréal. Depuis le début de la campagne, le camp libéral dit vouloir respecter les règles en vigueur dans chacune des provinces visitées.

Or, en Ontario, les règles sanitaires interdisent les rassemblements extérieurs de plus de 100 personnes, une limite qui était clairement dépassée lundi soir. À ce titre, les libéraux répondent qu'il est impossible d’empêcher les gens de circuler dans un lieu public.

Avec les informations de Louis Blouin

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Pour en savoir plus

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !