•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Japon : vers une prolongation de l'état d'urgence face à la pandémie

Chargement de l’image

Fukuoka est l'un des départements touchés par la hausse des contaminations.

Photo : Reuters / KIM KYUNG-HOON

Agence France-Presse

Le gouvernement japonais s'apprêtait mardi à prolonger et à étendre à d'autres départements l'état d'urgence déjà en vigueur depuis juillet sur une partie du pays face à la recrudescence de la pandémie de coronavirus.

Les infections de la COVID-19 se propagent à travers le Japon à une échelle jamais observée jusque-là, a déclaré mardi matin Yasutoshi Nishimura, le ministre chargé de coordonner la gestion de la crise sanitaire. Le nombre de patients dans un état grave augmente chaque jour, a-t-il ajouté lors d'une réunion avec des experts sanitaires.

Le pays connaît depuis fin juin une cinquième vague de coronavirus, la pire à ce jour, sous l'effet notamment du variant Delta, plus contagieux. Les cas quotidiens de la COVID-19 ne cessent d'augmenter et ont dépassé pour la première fois la barre des 20 000 au niveau national vendredi et samedi.

Les cas ont atteint un nombre record également vendredi à Tokyo, où ils ont quadruplé en trois semaines, et les organisateurs des Jeux paralympiques, qui commencent le 24 août, ont annoncé lundi que l'événement se tiendrait à huis clos.

L'état d'urgence, remis en place mi-juillet sur une partie du pays, dont sa capitale, avant les Jeux olympiques qui se sont tenus à huis clos du 23 juillet au 8 août, doit être prolongé jusqu'au 12 septembre et étendu géographiquement pour concerner au total 13 des 47 départements japonais.

Chargement de l’image

À l'instar des Jeux olympiques, les Paralympiques se tiendront aussi à huis clos à Tokyo.

Photo : Getty Images / Behrouz Mehri

La mesure, qui permet aux autorités locales de prier la population d'éviter les déplacements non essentiels et de demander aux bars et restaurants de fermer à 20 h et de ne pas servir d'alcool, est de moins en moins respectée et de plus en plus critiquée pour son inefficacité.

Le gouvernement prévoit aussi de demander aux centres commerciaux et grands magasins de plus de 1000 mètres carrés de restreindre le nombre de personnes qu'ils accueillent simultanément.

Seize départements japonais supplémentaires seront par ailleurs placés sous un autre dispositif, moins contraignant que l'état d'urgence.

Le pays avait été relativement épargné par la pandémie jusqu'à présent, avec quelque 15 400 morts recensés depuis l'apparition du coronavirus sur son sol. Mais la vaccination a démarré lentement, et à l'heure actuelle seuls 37 % des Japonais sont totalement vaccinés.

Premier cas local en six mois en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a enregistré mardi, pour la première fois depuis six mois, son premier cas de contamination de COVID-19 d'origine locale. Cela a contraint les autorités à prendre des mesures pour éviter une propagation de l'épidémie.

Le ministère de la Santé a précisé que la personne a été déclarée positive à Auckland, la plus grande ville du pays, et que l'origine de sa contamination n'a pas encore été déterminée.

Chargement de l’image

En Nouvelle-Zélande, 26 personnes sont décédées de la COVID-19.

Photo : Reuters / Fiona Goodall

Un conseil des ministres doit se tenir mardi afin de décider des mesures à prendre après la découverte de ce premier cas d'origine locale depuis le 28 février.

Une réponse ferme et rapide est la meilleure manière d'enrayer toute éventuelle propagation. Et il est demandé à chacun de rester calme et de se montrer responsable le temps de recueillir plus d'informations sur les cas éventuels, a déclaré le ministère sans donner plus de détails.

L'archipel a été salué à l'étranger pour sa gestion efficace de la pandémie qui, jusqu'à présent, n'a fait que 26 morts pour une population de 5 millions d'habitants.

La campagne de vaccination peine cependant à se déployer, avec jusqu'à présent environ 20 % de la population entièrement vaccinée.

Les deux millions d'habitants d'Auckland ont été confinés pour de courtes périodes et la dernière fois remonte au mois de mars.

La semaine dernière, les autorités avaient affirmé que la découverte de cas de contamination liés au variant Delta entraînerait un confinement court et soudain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !