•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux promettent de l'aide supplémentaire aux entreprises

Justin Trudeau parle debout derrière un lutrin dans une usine.

Justin Trudeau a effectué une visite dans l'usine de l'entreprise ETI Converting Equipment à Longueuil, où il a prononcé un discours.

Photo : Reuters / ANDREJ IVANOV

Radio-Canada

Afin d'aider à relancer l'économie canadienne, le Parti libéral du Canada (PLC) s'engage à prolonger le soutien d’urgence et à adopter de « nouvelles mesures de secours » pour les travailleurs et les entreprises s'il est reporté au pouvoir. Il espère stimuler la création d’un million d’emplois.

La formation politique a fait savoir qu'elle entendait prolonger le Programme d’embauche pour la relance économique du Canada jusqu’au 31 mars 2022.

Elle compte aussi fournir aux entreprises oeuvrant dans le secteur du tourisme une subvention salariale et une subvention pour le loyer provisoire pouvant compenser jusqu’à 75 % de leurs frais afin de les aider à traverser l’hiver, peut-on lire dans le communiqué.

Le PLC prévoit lancer le Programme de relance des arts et de la culture, qui doublera le montant des recettes de la vente de billets des arts de la scène et des autres établissements culturels. Cette initiative permettra de compenser les pertes engendrées par la réduction de la capacité d'accueil des salles.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Parallèlement, les libéraux envisagent de prolonger la couverture d’assurance pour les arrêts des activités de production médiatique liés à la COVID et de mettre sur pied un programme d’appui transitoire qui aidera les travailleurs du secteur créatif.

Soutenir les entreprises et leurs travailleurs est au cœur de notre plan pour créer des emplois, renforcer la classe moyenne et faire croître l’économie, a déclaré Justin Trudeau, chef du PLC.

Lorsque nous appuyons les entreprises canadiennes, nous appuyons les travailleurs, les familles et les communautés qui en dépendent, a-t-il ajouté.

Pour en savoir plus

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !