•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux logements sociaux pour Saint-Siméon

Une personne âgée est dans une chaise roulant et une femme plus femme lui tient la main.

Les personnes âgées en perte d'autonomie pourront bientôt avoir un toit à Saint-Siméon.

Photo : getty images/istockphoto / Halfpoint

La construction de 24 nouveaux appartements permettra aux personnes âgées en perte d’autonomie d'éviter le déracinement malgré la maladie.

De telles installations sont inexistantes à Saint-Siméon présentement. Les logements disponibles sont aussi très rares.

Les aînés qui doivent quitter leur résidence n’ont pas d’autres choix que de s’installer dans une autre municipalité, souligne le maire de Saint-Siméon-de-Bonaventure, Denis Gauthier. Lors de la campagne électorale, en 2017, cette classe de gens m’a beaucoup interpellé pour du logement pour qu’ils puissent vieillir et continuer à rester à Saint-Siméon , commente M. Gauthier.

Le maire précise d’ailleurs que le conseil a entamé les premières démarches dès le début de son mandat en janvier 2018.

Le projet suscite déjà beaucoup d’intérêt. Selon le maire, plus de 80 personnes ont déjà donné leur nom pour habiter les nouveaux appartements.

En facilitant l’accès au logement pour les plus âgés de la communauté, Saint-Siméon espère faire d’une pierre, deux coups, c'est-à-dire que les maisons à vendre amènent de jeunes familles à s’installer dans le village.

L'aide de la Société d'habitation du Québec (SHQ)

Le projet a été mené conjointement par l’Office municipal d’habitation et la Société d’habitation du Québec avec la collaboration du Groupe ressource en logement collectif Gaspésie-Les-Îles.

La Municipalité s’engage financièrement dans le projet et fournit le terrain ainsi que le branchement aux réseaux d’aqueduc et d’égout. Le financement du projet, évalué entre 6 et 7 millions de dollars, est presque complété. Les plans et devis devraient être prêts et entérinés d’ici quelques semaines.

L’objectif, explique M. Gauthier, est de lancer les appels d’offres en janvier pour une première pelletée de terre au printemps. C’est de l’argent public, il y a beaucoup d’étapes à respecter , souligne le maire.

Si tout va comme prévu, les premiers locataires pourraient entrer dans leur nouveau logement en décembre 2022 ou janvier 2023.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !