•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre d'infections à la syphilis atteint un sommet « terrifiant » en Alberta

Des mains tiennent un condom.

La spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital Royal Alexandra, à Edmonton, Ameeta Singh, encourage la population à utiliser un préservatif lors des rapports sexuels.

Photo : Getty Images

Radio-Canada

Le nombre d’infections à la syphilis grimpe en flèche en Alberta pour atteindre son plus haut sommet en 70 ans.

Le nombre de cas a explosé depuis 2000, période durant laquelle il y avait seulement 17 cas déclarés.

En 2020, ce nombre était de 2509 à travers la province.

Il y a eu 765 cas de syphilis répertoriés en Alberta durant les trois premiers mois de 2021.

C’est le taux le plus élevé [d’infections] que nous ayons vu depuis les années 1940, ce qui est, bien sûr, l'ère préantibiotique, révèle la spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital Royal Alexandra, à Edmonton, Ameeta Singh.

Près de la moitié des cas signalés proviennent d’Edmonton. Le nombre d’infections dans la capitale albertaine est trois fois supérieur à celui de Calgary, tout en affichant un des taux les plus élevés de syphilis au Canada.

Depuis juillet 2019, la situation est reconnue comme une épidémie par la province.

Nous voyons un taux terrifiant de cas de syphilis, et ce, malgré tous les progrès [dans le domaine de la santé].

Une citation de :Ameeta Singh, spécialiste en maladies infectieuses à l’Hôpital Royal Alexandra, à Edmonton

Protégez-vous!

Cette situation s'explique en partie par la montée en popularité des applications de rencontres sociales, comme Facebook, estime la Dre Sing. Les gens prennent peut-être moins de précautions pour utiliser de moins en moins de préservatifs, ajoute-t-elle.

Il existe aussi un lien significatif entre l’usage de méthamphétamine et les infections transmises sexuellement (ITS). Non seulement cette drogue stimule la libido, mais elle encourage également les comportements risqués, précise la Dre Singh.

Edmonton a également le taux le plus élevé de consommation de méthamphétamine par nombre d'habitants, selon une enquête sur les eaux usées (Nouvelle fenêtre) de Statistique Canada.

Une menace pour la santé publique

La syphilis est citée par la médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, comme l'une des menaces pour la santé publique laissée hors de contrôle. Selon elle, les ressources allouées à la lutte contre la COVID-19 empêchent une réponse efficace des autorités sanitaires envers cette ITS.

Le retrait controversé des mesures sanitaires par l'Alberta, annoncé à la fin du mois de juillet, doit permettre de consacrer plus de ressources pour combattre ces menaces, selon la Dre Hinshaw.

La syphilis est une infection bactérienne, transmise généralement lors de contacts sexuels. Elle touche des millions de personnes dans le monde chaque année et peut causer la mort en l'absence de traitement.

La pénicilline peut être utilisée pour guérir l’infection. Fait remarquable, la bactérie n'a pas développé de résistance à la pénicilline , précise la Dre Singh.

Avec des informations de Liam Harrap

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !