•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Île Manitoulin : soirée d'astronomie et de Perséides

Un homme regarde vers le ciel couchant au milieu de l'éco Pak à l'Île Manitoulin.

Des astronomes amateurs se sont donnés rendez-vous à l'Île Manitoulin pour observer les Perséides.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Ezra Belotte-Cousineau

La saison des Perséides tire à sa fin, mais le ciel de l'Île Manitoulin est toujours à la fête.

Les astronomes amateurs ont pu garder le nez au ciel pour un autre week-end de Perséides cette fin de semaine.

Le ciel de la nuit de samedi à dimanche promettait une scène céleste dégagée. Plus d'une soixantaine d'astronomes en herbe se sont présentés pour épier le phénomène annuel.

Photographie de la lune qui est à moitié pleine.

Avant l'arrivée des Perséides, les astronomes ont pu observer la lune au télescope fourni par Darkside Preserve.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Un site idéal pour observer le ciel

Situé en plein cœur de l'île, le Manitoulin Eco Park organise des nuits d'initiation à l'astronomie à son DarkSky Preserve, un terrain de camping où toutes lumières blanches sont formellement interdites, afin de garder le ciel le plus noir possible.

On peut lire une interdiction d'avoir des lumières blanches sur une affiche à l'entrée du sanctuaire lumineux de l'Île Manitoulin.

Seules les lumières de couleur rouges sont admises dans le DarkSky Preserve.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Passionnée d'étoiles

Shore Charnoe, psychothérapeute de formation, son conjoint et deux autres collaborateurs, ont récemment fait l'acquisition des installations du Gordon's Park, et de son observatoire d'étoiles.

Il s'agit d'une réserve écologique de 270 acres de forêt.

La nouvelle administration a maintenu les populaires soirées d'astronomie, notamment durant la période des Perséides.

Mme Charnoe explique que sa passion pour les étoiles remonte à l'époque où elle les observait avec son père.

C'est une occasion de rester immobile. C'est une occasion de juste s'arrêter. Nous sommes si préoccupés, nous passons beaucoup de temps à parler et notre esprit est toujours occupé.

Une citation de :Shore Charnoe, propriétaire Manitoulin Eco Park

C'est une opportunité de vraiment profiter de ce qu'on l'on peut voir, rajoute-t-elle.

Shore Charnoe évoque aussi les contes racontés par son père, qui expliquaient comment chaque culture voyait la voûte céleste.

Ce sont ces expériences qu'elle veut transmettre aux amateurs d'étoiles.

Visite guidée de la voûte céleste

Après 21 h, le ciel de l'Île Manitoulin tend résolument vers le sombre et, assis en cercle, les astronomes amateurs ont les yeux rivés au ciel et les oreilles tendues vers les deux guides.

M. Greg Emery, un des deux guides astronome, commence par les notions de base.

Ça s'appelle les Perséides parce que toutes les étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée. Les astronomes rajoutent « ides » à la constellation d'où [elles] semblent venir. Persée plus « ides ».

Une citation de :Greg Emery, Astronome en chef, Perseid Meteor Shower

Armé d'un pointeur laser, l'astronome lance son faisceau vers le ciel et explique en vulgarisant le destin lumineux des objets qui pénètrent dans notre atmosphère.

Graphique où l'on montre les différentes étapes des corps célestes lorsqu'ils pénètrent dans notre atmosphère.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Depuis la comète, les corps célestes passent par plusieurs étapes avant de devenir ces météorites que l'on retrouve sur la surface de la terre.

Photo : Radio-Canada / Source : Agence spatiale canadienne

Pour sa part, Joycelyn Kuntsi, l'autre guide astronome, raconte différentes légendes qui tentent d'expliquer pourquoi notre ciel est ainsi.

Des contes provenant de différentes cultures, en passant bien entendu par les mythes grecs de l'Antiquité qui ont donné leurs noms à plusieurs constellations.

Il est dit au sujet de Cassiopée qu'elle aurait été punie et obligée de passer une partie de l'année à l'envers en guise d'humiliation.

Une citation de :Joycelyn Kuntsi, Guide astronome, Éco Park Manitoulin

Les Perséides

Si la présentation des astronomes débutait au couché du soleil vers 21 h, il faut tout de même patienter jusqu'à environ 2 h du matin pour avoir l'absence de luminosité optimale pour bien observer les Perséides.

Photographie du ciel où l'On voit en bas à droite un trait lumineux qui est une étoile filante.

Malgré le défi technique que cela représente, notre journaliste a réussi à attraper une étoile filante en plein vol.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Samedi soir, elles étaient au rendez-vous, même si nous étions plus vers la fin du phénomène qui a culminé cette année dans la nuit de mercredi à jeudi.

Cette année comme l'explique Gary Boyle, le Backyard Astronomer, les Perséides promettaient d'être en feu.

Ce qui est spécial cette année, c'est la lune. Elle se couche vers 11h20, ce qui n'est pas si mauvais. L'an prochain [les Perséides] se dérouleront durant une pleine lune, donc on verra moins [d'étoiles filantes].

Une citation de :Gary Boyle, Backyard Astronomer

Cette année, certains astronomes auront pu observer à l'Eco Park Manitoulin, jusqu'à 60 à 90 météores par heure.

Autant de vœux qui peut-être un jour se réaliseront.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !