•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada ferme temporairement son ambassade à Kaboul

Un chemin de terre battue et un point de contrôle devant l'ambassade du Canada à Kaboul.

L'ambassade du Canada à Kaboul, avec son entrée fortifiée, a été complètement évacuée.

Photo : afp via getty images / Wakil Kohsar

|

Devant la progression rapide des talibans, qui ont pris le pouvoir à Kaboul dimanche, le gouvernement du Canada suspend temporairement ses activités diplomatiques en Afghanistan et rapatrie tout son personnel au pays.

[Les membres du personnel canadien] sont maintenant en route en toute sécurité vers le Canada, ont assuré les ministres Marc Garneau (Affaires étrangères), Marco Mendicino (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté) et Harjitt Sajjan (Défense nationale), dimanche matin, dans une déclaration commune.

Le premier ministre Justin Trudeau, en point de presse dimanche pour annoncer le déclenchement d'élections générales au pays, a ouvert son discours avec une déclaration similaire, précisant que le personnel diplomatique était en route vers le Canada depuis ce matin.

M. Trudeau et ses ministres ont expliqué que l'évolution rapide de la situation en Afghanistan pose d'importants défis et met en péril la capacité du gouvernement à assurer la sécurité de ses membres.

Ottawa a ajouté que ses activités diplomatiques en Afghanistan reprendront dès que la situation lui permettra de garantir des services appropriés et une sécurité adéquate à son personnel.

Des talibans dans la ville de Herat.

En 10 jours, les talibans ont conquis presque tout l'Afghanistan.

Photo : Reuters

Depuis que le gouvernement Biden a annoncé le retrait de ses troupes pour la fin d'août, les insurgés ont enchaîné les conquêtes dans le but de reprendre le pouvoir, 20 ans après en avoir été chassés. Dans les zones nouvellement conquises, ils ont déjà été accusés de meurtres de civils, de décapitations et d'enlèvements d'adolescentes pour les marier de force, notamment.

« Nous sommes consternés par la violence qui augmente en Afghanistan. C’est encore plus vrai étant donné les sacrifices des Canadiens qui ont cru et qui continuent à croire à l’avenir de l’Afghanistan tel que nous l’avons imaginé. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Nous demandons la fin des injustices auxquelles font face les Afghans, en particulier les femmes, les filles et les minorités ethniques, dans les zones contrôlées par les talibans, ont déclaré les ministres, condamnant fermement la violence et réclamant un cessez-le-feu permanent et général.

L'accueil de réfugiés afghans se poursuit

Malgré la victoire de facto des talibans après la fuite à l'étranger du président Ashraf Ghani, le gouvernement canadien a voulu se faire rassurant concernant son opération de sauvetage des 20 000 Afghans qu'il accueillera dans le cadre des mesures spéciales d'immigration annoncées vendredi.

Ce travail visant à ramener les Afghans au Canada en sécurité en vertu de ce programme est une priorité et nous allons continuer de collaborer avec les partenaires et alliés dans cet engagement gouvernemental, a affirmé Justin Trudeau.

Le communiqué de presse précise que les demandes continuent d’être traitées, y compris pour les demandeurs qui peuvent sortir du pays en toute sécurité et que ceux-ci pourront venir au Canada dès que leur demande sera approuvée.

Dave Morrow, un caporal à la retraite du groupe de défense Afghan-Canadian Interpreters, dit que d'autres bénévoles et lui ont reçu des messages d'Afghans en proie à la panique qui craignaient d'être laissés à eux-mêmes.

La panique sur le terrain est indescriptible, a déclaré M. Morrow. C'est une période très sombre pour toutes les personnes impliquées.

Plus aucun avion commercial ne décolle de Kaboul. Les vols d'évacuation devront donc être assurés par des avions militaires américains, pour la plupart. Les appareils canadiens ont quitté le pays dimanche, mais il est possible qu'ils soient de retour éventuellement.

L'Allemagne et l'Italie ont également décrété la fermeture de leur ambassade en Afghanistan et l'évacuation du personnel diplomatique. Les autorités françaises, danoises et allemandes ont pour leur part annoncé que tous leurs expatriés avaient été transférés à l'aéroport de Kaboul, où l'OTAN aide à maintenir la sécurité.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !