•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déception après l’échec des négociations pour le rachat du pont de Québec

Vue du pont Pierre-Laporte et du pont de Québec sur fond de coucher de soleil

Le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec

Photo : iStock

La saga du pont de Québec se poursuivra au-delà des élections fédérales, alors que Radio-Canada a appris la suspension des négociations avec le Canadien National. Le rôle du gouvernement Legault dans l’échec des négociations est dénoncé par la députée Catherine Dorion.

Selon ce qu’a appris Radio-Canada, ce serait au niveau de la participation du gouvernement provincial que les négociations ont achoppé. Le gouvernement Legault jugeait trop importante la compensation demandée par Ottawa pour l'utilisation du pont.

La députée solidaire Catherine Dorion laisse entendre que le gouvernement Legault négocie ainsi le financement du 3e lien à travers le pont de Québec.

Ça donne l'impression que ce qu'ils veulent faire, c'est justifier la construction de leur tant aimé 3e lien en scrappant les négociations, en sabotant le pont de Québec, explique-t-elle.

La députée de Québec Solidaire estime que les gouvernements doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour sauver le pont, qui, en plus d’être un lieu historique national, est également reconnu pour son architecture particulière.

Saga interminable

Pour l’historien et expert du pont de Québec Michel L’Hébreux, la suspension des négociations pour le rachat du pont n’est pas surprenante. Elle n'en reste pas moins décevante.

Le gouvernement Trudeau avait dit : ''On va régler la question dans notre premier mandat.'' Le premier mandat, c'est depuis 2015. Ça fait déjà six ans et il n’y a rien de réglé à l'heure actuelle, déplore-t-il.

« Ça fait plusieurs fois que ça fait partie des enjeux électoraux. On a été souvent déçus. Moi, avant de me réjouir, j'attends une conclusion finale à cette saga qui dure malheureusement depuis beaucoup trop longtemps. »

— Une citation de  Michel L’Hébreux, historien

Un autre échec du gouvernement Trudeau

En conférence de presse samedi dans la région de Chaudière-Appalaches afin de présenter la candidature de Dominique Vien dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, le chef du parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, a réagi à la nouvelle, la qualifiant de nouvel échec du gouvernement Trudeau.

M. O’Toole a poursuivi en indiquant qu’il allait travailler afin de rendre public le rapport rédigé par Yvon Charest, qui recommandait entre autres le rachat du pont de Québec par le gouvernement fédéral.

Les Québécois, particulièrement dans la grande région de la Capitale, méritent la vérité en ce qui concerne le pont, a-t-il ajouté.

Le chef conservateur a conclu en disant que sa priorité en infrastructure était la construction du 3e lien.

Pour sa part, le président du Conseil du Trésor et député de Québec, Jean-Yves Duclos, affirme que le dossier n'est pas mort.

Nous comprenons que les partenaires ont besoin de plus de temps pour en arriver à une résolution définitive. Notre volonté d’en arriver à une solution permanente demeure intacte, déclare-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !