•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Passeport vaccinal : un peu plus de clarté pour le milieu festivalier

Une scène devant laquelle est installée une foule.

Le Festival de montgolfières de Gatineau (FMG) est l'un des événements qui se dérouleront dans les jours qui suivront la mise en place du passeport vaccinal québécois (archives).

Photo : Avec la gracieuseté du Festival de montgolfières de Gatineau / Dominic Charette

Radio-Canada

Si l’annonce du passeport vaccinal au Québec a créé un vent de panique chez des organisateurs événementiels, des représentants de festivals ont désormais quelques éléments de réponses à certaines de leurs questions.

La ministre québécoise du Tourisme, Caroline Proulx, s’est entretenue, vendredi, avec des représentants de festivals et d’événements afin de discuter de l’application du passeport vaccinal au Québec.

Des échanges constructifs se poursuivent avec la Santé publique et les équipes du ministère de la Santé et des Services sociaux, a indiqué le ministère dans une déclaration écrite.

Des clarifications devraient d'ailleurs être annoncées le 23 août prochain.

Le président-directeur général du Regroupement des événements majeurs et internationaux (RÉMI), Martin Roy, souligne que la rencontre de vendredi a permis la tenue de travaux constructifs et que le gouvernement a répondu à certaines de nos interrogations, de nos craintes.

Un téléphone cellulaire avec la preuve vaccinale du gouvernement du Québec est déposé sur une table en bois.

L'entrée en vigueur du passeport vaccinal au Québec est prévue le 1er septembre prochain. Il sera accessible via une application mobile.

Photo : Radio-Canada / Olivia Laperrière-Roy

On a fait quelques avancées, mais il reste aussi encore beaucoup de travail à faire, constate-t-il. On ne veut surtout pas que les gens passent une heure, une heure trente à attendre pour rentrer, parce que ça devient trop long. Il faut qu'on puisse dégager certains gens qui sont affectés à d'autres tâches, poursuit le président-directeur général du RÉMI.

Pour sa part, la porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, Marie Montpetit, y voit un manque de préparation de la part du gouvernement provincial à moins de trois semaines de l’imposition du passeport vaccinal, prévu le 1er septembre.

Ça fait depuis le mois de mai que le gouvernement nous dit qu'il travaille sur un passeport vaccinal. Ce n’est pas normal qu'il ne soit pas capable de répondre aux demandes et d'informer adéquatement les différents festivals, estime la députée du Parti libéral du Québec.

Léger soupir de soulagement au Festival de montgolfières de Gatineau

La directrice générale de l’un des plus gros festivals de l’Outaouais, Sandra Cloutier, a souligné avoir senti une volonté, de l'écoute, de l'empathie de la part des instances politiques.

Les organisateurs du Festival de montgolfières de Gatineau (FMG) s’attendent à accueillir entre 8000 et 10 000 personnes chaque jour, du 2 au 6 septembre prochains, dont des festivaliers ontariens. Cependant, procéder à la vérification du passeport vaccinal de chaque festivalier ne s’annonce pas être une tâche simple, selon eux.

Le FMG sera l’un des premiers événements d’envergure à avoir lieu dans les jours suivant la mise en place du passeport vaccinal québécois.

Portrait de Sandra Cloutier.

Sandra Cloutier, directrice générale du Festival de montgolfières de Gatineau

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Le FMG a même invité le gouvernement du Québec à tester l’application du passeport vaccinal dans le cadre de leur événement, afin de voir ce que c’est, aussi, d’opérer comme ça, avec de grandes foules, pour pouvoir faire une triple validation, explique la directrice générale du festival.

Si l’arrivée et l’implantation d’un passeport vaccinal au Québec avaient été officiellement annoncées plus tôt, la directrice générale du festival soutient que la planification aurait pu être faite autrement pour faciliter la tâche des organisateurs et des membres du personnel.

Selon elle, le festival aurait pu, entre autres, procéder à l’embauche de gardiens de sécurité, prévoir des sommes dédiées à la mise en application du passeport vaccinal, concevoir différemment les entrées du festival et même demander une preuve vaccinale au moment de l’achat des billets.

Dans un monde idéal, les organisateurs du FMG souhaiteraient bénéficier d’un peu plus de souplesse quant à l’application du passeport vaccinal, s’ils le pouvaient.

Dans un rêve, parce que des fois il y a de l’utopie qui peut embarquer là-dedans, ça serait un report de la date d’entrée en vigueur [du passeport vaccinal]. Au moins, laisser le temps aux événements qui n’ont pas commencé leurs ventes d'amener la preuve vaccinale dans le processus de billetterie, avance Sandra Cloutier.

Avec les informations de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !