•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur et hors du terrain, Jordan Beaulieu veut faire la différence à Ottawa

Jordan Beaulieu lors d'un match de football.

Jordan Beaulieu avait été repêché à Edmonton en troisième ronde, en 2018 (Archives).

Photo : tirée du site web des Elks d'Edmonton

Fraîchement débarqué dans la capitale fédérale, le footballeur Jordan Beaulieu veut maximiser sa deuxième chance dans la Ligue canadienne de football en contribuant sur et hors du terrain au sein du Rouge et Noir d’Ottawa.

Le demi défensif québécois l’admet d’entrée de jeu : il ne s’attendait pas à être libéré par les Elks d’Edmonton le 29 juillet, d’autant plus qu’il avait connu un bon camp d’entraînement. J’étais partant sur toutes les unités spéciales, en plus de faire ma rotation en défensive. J’ai été pris par surprise.

Jordan Beaulieu devant un lutrin avec un chandail des Elks.

En 30 matchs à Edmonton, Jordan Beaulieu a enregistré 10 plaqués au sein des unités spéciales et deux autres en défensive (archives).

Photo : Radio-Canada / Richard Marion

Avec un peu de recul, il voit cela comme un apprentissage du côté business de sa profession de footballeur professionnel. Je savais qu’un jour, j’allais être libéré, mais je ne savais pas que ça allait arriver aussi tôt. Mais j’ai tourné la page, je suis vraiment content d’être ici.

Ici, c’est à Ottawa. Ici, c’est avec le Rouge et Noir. Le footballeur vient à peine de terminer sa quarantaine qu’il a déjà hâte de rencontrer ses nouveaux entraîneurs et ses nouveaux coéquipiers.

Je compte me tailler un poste sur les unités spéciales, et si je peux aider en défensive, tant mieux. Je vais y aller au jour le jour. Mon travail est d’être le meilleur joueur de football que je peux être.

« J’ai déjà joué des matchs ici. Ottawa est une belle ville. J’ai hâte de pouvoir l’explorer davantage et me familiariser avec celle-ci. »

— Une citation de  Jordan Beaulieu, demi défensif, Rouge et Noir d’Ottawa

Au bout du compte, l’athlète qui a fait son parcours universitaire à l’Université Western, en Ontario, voit beaucoup d’avantages à ce nouveau chapitre de sa vie personnelle et professionnelle.

Ce ne sera pas à 39 heures d’auto de chez moi. Je suis à deux heures de ma copine, de ma famille et de mes amis. Mon petit frère jouera avec le Rouge et Or de l’Université Laval, alors je pourrai aller le voir jouer cet automne.

Dix des 11 joueurs québécois évoluant dans le programme de football des Mustangs de l'Université Western.

Jordan Beaulieu (2e à gauche dans la rangée du haut) avait remporté la Coupe Vanier en 2017 avec les Mustangs de l'Université Western (archives).

Photo : Courtoisie

Un ambassadeur pour le Rouge et Noir?

Participant de l’émission de téléréalité Occupation double l’hiver dernier, Jordan Beaulieu a nettement gagné en popularité auprès du grand public québécois. Cette nouvelle reconnaissance lui a offert une plateforme sur un plateau d’argent, et il veut l’utiliser de la bonne manière.

Jeudi, sur son compte Instagram, il a invité ses 93 000 abonnés à venir assister à des matchs du Rouge et Noir d’Ottawa, cet été. Sachant qu’il sera épié davantage par les spectateurs, il refuse de se mettre trop de pression sur les épaules.

« Je dois rester concentré. Je joue au football depuis l’âge de 6 ans. Quand je suis sur le terrain, entre les lignes blanches, je dois faire mon job et m’amuser sans me laisser distraire. »

— Une citation de  Jordan Beaulieu, demi défensif, Rouge et Noir d’Ottawa

Au cours de l’hiver, il a donné ses premières conférences dans diverses écoles québécoises où il aborde différentes sphères de sa vie, notamment son parcours scolaire rocailleux et à quel point son sport favori a servi de catalyseur pour sa réussite sur les bancs d’école.

Plus je peux en faire, le mieux c’est. La pandémie a affecté beaucoup de jeunes sportifs. Si je peux en motiver quelques-uns, ça va me faire un grand bien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !