•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada accueillera 20 000 réfugiés afghans

Une famille de réfugiés afghans dans un aéroport.

Le gouvernement canadien assure qu'il offrira à 20 000 afghans issus de groupes « plus vulnérables » la possibilité de trouver refuge au Canada.

Photo : Reuters / BRITTANY HOSEA-SMALL

Radio-Canada

Face à l'inquiétante progression des talibans en Afghanistan, le gouvernement canadien a annoncé qu'il accueillera 20 000 réfugiés afghans.

Femmes, journalistes, défenseurs des droits de la personne, membres de la communauté LGBTQ+ et membres de familles d'interprètes afghans déjà au Canada font partie des groupes prioritaires, a annoncé le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco Mendicino, en conférence de presse vendredi.

Cette annonce vise les Afghans qui ont déjà trouvé refuge dans un autre pays ou qui sont en train de quitter l'Afghanistan, a précisé le ministre Mendicino. Ils pourront faire leur demande par l'intermédiaire du programme de parrainage et du Programme des réfugiés pris en charge par le gouvernement.

Nous contribuerons à alléger une partie du fardeau qui pèse sur les pays voisins de l'Afghanistan et nous offrirons aux réfugiés un lieu de résidence permanent au Canada.

Une citation de :Marco Mendicino, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

En voyant les talibans gagner du terrain, des vétérans de la guerre ont exprimé leur frustration face au rythme des évacuations. Des voix se sont élevées pour exiger du gouvernement qu'il mette les bouchées doubles afin de porter secours à plusieurs centaines d'interprètes et à leurs familles, qui risquent d'être la cible de représailles de la part des talibans.

Selon le ministre Mendicino, l'annonce de vendredi s'inscrit dans la poursuite des efforts fournis par Ottawa pour venir en aide aux Afghans qui ont contribué à la mission canadienne par le passé. Le ministre a rappelé que le gouvernement avait annoncé en juillet qu'il leur offrirait l'asile.

Ce programme avait toutefois essuyé des critiques, notamment en raison des critères d'admissibilité rigoureux et du délai de 72 heures à l'intérieur duquel les demandeurs devaient soumettre les documents nécessaires à leur accueil au Canada.

Contrairement à ce programme, qui était dédié aux personnes ayant aidé la mission canadienne en Afghanistan, ce que nous annonçons aujourd'hui a une portée plus humanitaire, a résumé le ministre de l'Immigration, qui a précisé que les deux initiatives se voulaient complémentaires.

Jusqu'à présent, quelques avions avec des réfugiés à leur bord sont arrivés au pays, selon le ministre de l'Immigration.

Impossible toutefois de savoir quel échéancier se donne Ottawa pour rapatrier la totalité des 20 000 réfugiés.

Pour venir au Canada, les réfugiés afghans devront satisfaire aux exigences [...] en matière d’admissibilité, de sécurité et d’examens médicaux, a rappelé le ministre de l'Immigration. Ils seront aussi soumis à des tests de dépistage de la COVID-19 et devront se mettre en quarantaine.

Depuis que les États-Unis ont annoncé le retrait de leurs troupes, à la fin d'août, les talibans ont mis la main sur de grands pans du territoire. Ils se trouvent désormais aux portes de Kaboul.

Les forces spéciales canadiennes ont affirmé être sur un pied d'alerte, prêtes à se déployer en Afghanistan afin de permettre l'évacuation du personnel de l'ambassade du Canada à Kaboul.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !