•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Logo des élections 2021.

Les élections fédérales se tiendront le 20 septembre 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Comme partout au pays, les électeurs yukonnais sont appelés aux urnes le 20 septembre afin de choisir leur représentant parlementaire à Ottawa. ICI Grand Nord suit la campagne dans la circonscription et publie ici les grandes lignes de ce qu’il faut savoir sur la course et ses candidats.

Quatre partis ont annoncé leurs candidats dans la course pour l’instant.

Une chose est certaine : le siège du Yukon ne sera pas occupé par le député libéral Larry Bagnell, qui a annoncé qu'il ne serait pas candidat. Le député a été élu à cinq reprises entre 2000 et 2019 et défait une fois, en 2011, par le conservateur Ryan Leef.

Aux dernières élections, le libéral l’avait emporté par 153 voix contre son plus proche rival, le conservateur Jonas Smith. Le Nouveau Parti démocratique était arrivé troisième, le Parti vert, quatrième, et le candidat du Parti populaire, en dernière position.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Brendan Hanley pour le Parti libéral

Brendan Hanley pose après sa conférence de presse.

L'ancien médecin hygiéniste en chef du Yukon, Brendan Hanley, se lance en politique et se présente pour le Parti libéral du Canada.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Brendan Hanley en a surpris plus d'un en se présentant chez les libéraux après le départ de Larry Bagnell, délaissant ainsi temporairement son poste de médecin hygiéniste en chef du territoire.

Brendan Hanley est le médecin hygiéniste en chef du territoire depuis 2008, mais il est surtout devenu une personnalité connue des Yukonnais depuis le début de la pandémie de COVID-19.

En faisant le saut en politique, il espère apporter à Ottawa plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la santé et son expérience de gestion de la pandémie des 18 derniers mois.

Barbara Dunlop devient la candidate pour le Parti conservateur

Barbara Dunlop pose dans une rue de Whitehorse.

Barbara Dunlop est la candidate pour le Parti conservateur.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Après avoir été annoncé comme candidat aux prochaines élections en juillet, le conservateur Jonas Smith, qui avait perdu par 153 voix aux dernières élections, a été écarté par son parti.

Il est remplacé par la romancière et ancienne employée de la fonction publique, aujourd’hui retraitée, Barbara Dunlop.

Dans un message sur les réseaux sociaux, elle dit croire que les Yukonnais méritent une représentation solide à Ottawa afin d'obtenir le soutien et les ressources dont ils ont besoin pour améliorer leur qualité de vie et réaliser leurs rêves, ceux de leurs entreprises et de leurs familles.

Jonas Smith se présente en tant qu’indépendant 

Un homme parle dans un micro.

Après avoir été annoncé comme candidat aux prochaines élections en juillet, le conservateur Jonas Smith, qui avait perdu par 153 voix aux dernières élections a été écarté par son parti.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Après avoir confirmé que Jonas Smith serait à nouveau son candidat conservateur en juillet, le parti d’Erin O’Toole a fait volte-face en annonçant, le 12 août, qu’il l'empêcherait de se présenter.

Dans un courriel, le Parti conservateur du Canada affirme que Jonas Smith ne sera pas candidat après [que le parti a] eu plusieurs discussions avec lui sur sa réticence à soutenir les mesures de santé publique.

Surpris par la nouvelle, Jonas Smith a affirmé avoir été écarté parce qu’il ne voulait pas soutenir l’instauration de la vaccination obligatoire au travail et la nécessité d’un passeport vaccinal.

Il a annoncé sur Twitter le 17 août, que, après mûre réflexion, il allait se présenter en tant que candidat indépendant.

Lisa Vollans-Leduc pour le Nouveau Parti démocratique

Lisa Vollans-Leduc parle devant des micros en conférence de presse.

Lisa Vollans-Leduc sera la candidate néo-démocrate.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Yukon a annoncé l'identité de sa candidate le 17 août. Présentée comme une militante pour les droits du travail et les droits de la personne, elle travaille en tant qu’analyste pour le gouvernement du Yukon.

Dans le communiqué du parti, Lisa Vollans-Leduc affirme que les enjeux majeurs sur lesquels se jouera l'élection seront la réconciliation, le changement climatique, le manque de logements abordables et l'identité du candidat qui aura vraiment le meilleur plan pour sortir le Canada de la pandémie.

Lenore Morris pour le Parti vert

Une femme parle dans un micro.

Lenore Morris est candidate du Parti vert au Yukon dans le cadre des élections fédérales.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Déjà candidate lors de l’élection de 2019, Lenore Morris sera à nouveau la candidate du Parti vert en septembre.

Le choix a été officialisé dans un communiqué le 19 août. Le parti affirme que la candidate possède de solides compétences en médiation qui lui permettront de faire avancer des dossiers sur des questions telles que la réconciliation avec les peuples autochtones, le logement abordable, la réforme démocratique, la justice sociale et l’environnement .

Pas encore de candidat du Parti populaire

L’association de circonscription de Parti populaire pour le Yukon n'a pas donné de détails sur l’annonce d’un candidat.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !