•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forces armées : le général Wayne Eyre obtient une promotion

Le chef d'état-major de la Défense par intérim, Wayne Eyre

Le chef d'état-major de la Défense par intérim, Wayne Eyre (archives)

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

La Presse canadienne

Le gouvernement fédéral vient d'envoyer un signal semblant indiquer ses intentions de garder Wayne Eyre au poste de chef d'état-major de la Défense.

Le ministère de la Défense nationale a annoncé vendredi que Wayne Eyre était promu du grade de lieutenant-général à celui de général à la suite d'une courte cérémonie présidée par la nouvelle gouverneure générale Mary Simon.

Le ministère a indiqué que le général Eyre demeurera le numéro 1 de l'armée canadienne sur une base intérimaire. Toutefois, cette promotion semble indiquer que le gouvernement envisage de lui confier le poste de manière permanente.

Je tiens à remercier le général Eyre pour les bons et loyaux services qu'il continue de rendre au Canada et aux Forces armées canadiennes. Sa présence cette année a permis à l'organisation de maintenir un leadership stable et de poursuivre ses progrès.

Une citation de :Harjit Sajjan, ministre de la Défense

Le général Eyre a dit être inspiré par le travail extraordinaire accompli par les Forces armées canadiennes et les membres de l'équipe de la Défense au sens large.

Cette année a été difficile, et d'autres défis et plus de travail encore nous attendent, mais je suis convaincu que nous réussirons à reconstituer les Forces armées canadiennes et à nous transformer de façon à être prêts à relever les défis posés par un monde de plus en plus dangereux, a-t-il dit.

Wayne Eyre a été nommé chef d'état-major de la Défense par intérim lorsque l'amiral Art McDonald avait dû quitter temporairement ce poste le 24 février en raison d'une enquête de la police militaire sur des allégations d'inconduite sexuelle.

L'enquête a pris fin la semaine dernière, ne débouchant sur aucune accusation.

L'amiral McDonald et le gouvernement ne s'entendent pas sur son avenir. Le ministre Sajjan, a annoncé jeudi que l'officier sera en congé administratif à compter d'aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre. La veille, les avocats de l'amiral avaient publié un communiqué précisant que leur client avait bien l'intention de reprendre son poste puisque les allégations contre lui n'étaient pas fondées.

Ils ont refusé vendredi de commenter la promotion de Wayne Eyre.

La nature de l'allégation contre l'amiral McDonald n'a pas été confirmée publiquement, mais CBC a rapporté qu'elle était liée à une allégation d'inconduite sexuelle remontant à une époque où il commandait un navire militaire canadien en 2010.

Global News a rapporté que c'est la lieutenante de la Marine Heather Macdonald qui avait dénoncé l'amiral McDonald. Citée vendredi par Global, elle se disait bouleversée par la décision de la police militaire de ne pas porter d'accusation.

Plusieurs voix se sont depuis élevées pour demander au gouvernement libéral de ne pas réintégrer M. McDonald.

Certains experts et défenseurs des victimes remettaient en question la décision de confier l'enquête à la police militaire plutôt qu'aux autorités civiles. Ils estiment que M. McDonald n'a plus l'autorité morale pour diriger l'armée vers un changement de culture pour éliminer justement les inconduites sexuelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !