•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin contre la COVID-19 sera obligatoire pour tous les fonctionnaires fédéraux

Ottawa exigera aussi une preuve vaccinale pour les voyageurs à bord de vols commerciaux, de trains et de croisières.

L'image de Dominic Leblanc est diffusée dans une télévision. Derrière la télévision sont disposés des drapeaux du Canada.

Le ministre Dominic LeBlanc a annoncé qu'Ottawa allait exiger la vaccination obligatoire pour tous les employés de la fonction publique fédérale.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

L'heure est à « l'approche robuste » : le gouvernement du Canada entend donner l'exemple en imposant la vaccination contre la COVID-19 à tous les employés qui travaillent dans la fonction publique fédérale.

Étant le plus important employeur au pays, le gouvernement du Canada veut faire sa part pour protéger les fonctionnaires et leur communauté où ils vivent et travaillent, a déclaré vendredi le ministre des Affaires intergouvernementales et président du Conseil privé, Dominic LeBlanc.

Outre les employés fédéraux, les travailleurs de secteurs réglementés par le gouvernement fédéral, comme les banques, les entreprises de radiodiffusion et de télécommunications, les compagnies de transport aérien, ferroviaire et maritime, devront se plier à la nouvelle directive.

Le gouvernement n'a toutefois pas dévoilé comment cette nouvelle exigence sera mise en œuvre. Il en est à étudier la meilleure façon de mettre au point une preuve de vaccination qui devrait être exigée à compter du début de l'automne, a indiqué le ministre LeBlanc.

Nous collaborons avec [les syndicats] et d’autres partenaires de la famille fédérale pour mettre au point les détails de cette robuste approche fédérale en matière de vaccination.

Une citation de :Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales

Ottawa s'attend en outre à ce que les sociétés d'État et toute entreprise sous réglementation fédérale exigent la vaccination de leurs employés.

Des solutions de rechange seront prévues pour les personnes qui ne peuvent être vaccinées pour des raisons médicales, a précisé Dominic LeBlanc.

Vaccination obligatoire : Ottawa l'impose à ses fonctionnaires

Vaccin requis pour les voyageurs aussi

Cette obligation s'étendra aussi à certains voyageurs, a aussi prévenu le ministre des Transports, Omar Alghabra.

Le vaccin contre la COVID-19 pourrait être exigé au plus tard à la fin octobre pour tous les voyageurs qui prennent des vols commerciaux, les passagers de trains interprovinciaux et ceux des navires de croisière, a-t-il détaillé.

Tout comme les employés fédéraux, les voyageurs qui ne peuvent recevoir le vaccin contre la COVID-19 pourront bénéficier de mesures alternatives, a fait savoir le ministre Alghabra. Des tests de dépistage pourront être [exigés], en fonction de chaque situation, a-t-il donné en exemple.

Les Canadiens ne veulent pas revivre de confinement. Les Canadiens ne veulent pas revenir aux restrictions lors des voyages. Les Canadiens veulent revenir à la normale aussi vite que possible, a justifié le ministre des Transports.

Les conservateurs en faveur du droit des Canadiens à choisir

Bien qu'il estime lui aussi que les vaccins représentent l'outil le plus important pour combattre la COVID-19, le chef du Parti conservateur Erin O'Toole est d'avis que les Canadiens devraient être en droit de choisir.

Les conservateurs défendent le droit des Canadiens à faire leurs propres choix en matière de santé, a déclaré un porte-parole du chef du PCC.

Les Canadiens, a-t-il poursuivi, s'attendent à ce que le gouvernement adopte des mesures dans l'ordre du raisonnable, comme des tests de dépistage rapides pour ceux qui ne sont pas vaccinés.

Le chef conservateur a néanmoins encouragé les Canadiens qui le peuvent à recevoir leur vaccin.

Un peu plus de 81 % des Canadiens âgés de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19. Toujours chez les 12 ans et plus, 70 % sont considérés comme étant pleinement vaccinés.

La cadence de la campagne de vaccination à l'échelle du pays a ralenti ces dernières semaines, au moment où les cas de COVID-19 liés au variant Delta sont à la hausse.

Si le gouvernement fédéral s'opposait autrefois à rendre la vaccination obligatoire, l'évolution de la pandémie l'a forcé à changer son fusil d'épaule, a expliqué en substance le ministre LeBlanc.

Ottawa est à l'écoute des autorités de santé publique, qui continuent de nous dire que les vaccins sont de loin le meilleur moyen de mettre fin à cette pandémie, a-t-il souligné.

La fonction publique fédérale et les industries sous réglementation fédérale représentent plus de 1,2 million de travailleurs, d'après les données du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !