•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un vol d'électricité mène Hydro-Québec à une mine de cryptomonnaie

Une ligne électrique d'Hydro-Québec.

L'explosion coup sur coup de deux transformateurs, les 4 et 10 août, a soulevé la suspicion chez les employés d'Hydro-Québec.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

La police de Québec et Hydro-Québec enquêtent sur un vol d'électricité après la découverte de 1000 ordinateurs servant au minage de cryptomonnaie dans un bâtiment industriel de l'arrondissement de Beauport, à Québec. Le suspect n'a toujours pas été retrouvé.

Selon Hydro-Québec, l'explosion de deux transformateurs coup sur coup, les 4 et 10 août, a éveillé les suspicions de ses monteurs de ligne, qui ont aussitôt alerté leur employeur.

Des employés responsables du mesurage de la consommation d'électricité ont été dépêchés le lendemain au 2650, chemin du Petit-Village, où ils ont constaté des anomalies.

Ils ont rapidement pu déterminer que les installations électriques du bâtiment visé ainsi que la consommation énergétique enregistrée présentaient des signes de vol d’électricité, explique Louis-Olivier Batty, porte-parole d'Hydro-Québec.

Une voiture de police stationnée devant un bâtiment industriel

Le bâtiment industriel était probablement loué par le ou les auteurs de ce vol d'électricité.

Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Cryptomonnaie

Des enquêteurs de la société d'État ont été dépêchés sur les lieux le même jour pour procéder à des vérifications plus approfondies autour du bâtiment industriel. Ils ont pu constater sur place la présence de plus de 1000 ordinateurs servant au minage de cryptomonnaie.

Selon nos informations, les activités illicites auraient été l'œuvre d'un locataire et le propriétaire ignorait ce qui se déroulait dans son immeuble.

Aucun suspect n'a toutefois été arrêté pour le moment dans cette affaire. Le Service de police de la Ville de Québec collabore à l'enquête.

Des rangées de serveurs dans une mine de cryptomonnaies.

(Archives) Les enquêteurs d'Hydro-Québec ont découvert une installation de minage de cryptomonnaie dans le bâtiment.

Photo : Radio-Canada / Binh An Vu Van

Accusations criminelles

En parallèle, Hydro-Québec travaille actuellement à évaluer la valeur de l'électricité subtilisée et entend réclamer ces sommes aux personnes concernées.

Des accusations criminelles seront aussi déposées. Quand on aura des accusations à déposer, on le fera devant le Directeur des poursuites criminelles et pénales, confirme Louis-Olivier Batty. On parle ici de vol d'électricité, d'installations trafiquées, de dommages à notre réseau.

« Il faudra évaluer tous les dommages causés par les activités illégales qui ont été faites et déposer un dossier dans ce sens-là. »

— Une citation de  Louis-Olivier Batty, porte-parole, Hydro-Québec

Près de 400 dossiers de vol d’électricité sont traités par les équipes de sécurité d'Hydro-Québec chaque année.

L'entreprise rappelle que les installations trafiquées présentent un risque élevé d’électrocution et d’incendie ou encore peuvent causer des pannes d’électricité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !