•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vaccination obligatoire de travailleurs doit être examinée, affirme la Dre Tam

La Dre Theresa Tam et le sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Howard Njoo.

L'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam et le sous-administrateur en chef de la santé publique, le Dr Howard Njoo.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

C'est parce que le « dernier kilomètre » de la campagne de vaccination est « difficile » à franchir que le gouvernement fédéral envisage de rendre obligatoire la vaccination contre la COVID-19 pour certains travailleurs, a déclaré jeudi l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam.

Lors d'une rencontre avec des médias, la Dre Tam a cité comme exemples de travailleurs qui pourraient être ciblés les fonctionnaires fédéraux et les personnes travaillant auprès de populations vulnérables.

Bien que le Canada soit un des pays qui a vacciné le plus de personnes, la campagne de vaccination connaît un ralentissement au pays.

En effet, 81 % de la population admissible a reçu au moins une dose. Cependant, il reste, selon les données, plus de 5,7 millions de personnes de plus de 12 ans qui ont choisi de ne pas se faire vacciner ou de reporter la vaccination à une date ultérieure.

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau a demandé au greffier du Conseil privé, le plus haut fonctionnaire du Canada, d'examiner la possibilité de rendre les vaccins obligatoires pour les employés fédéraux et ceux qui travaillent dans les secteurs sous réglementation fédérale (compagnies aériennes, banques, radiodiffusion et chemins de fer, entre autres) dans le but d'augmenter les taux de vaccination.

Ce dernier kilomètre est très difficile et c'est précisément pourquoi le premier ministre a demandé que cela soit examiné en profondeur, y compris les politiques des employeurs et du Conseil du Trésor, a déclaré la Dre Tam.

La carotte, le bâton et tout le reste doivent être examinés sous tous les angles.

Une citation de :La Dre Theresa Tam

L'adjoint de la Dre Tam, le Dr Howard Njoo, a déclaré qu'il était manifeste que les recommandations de la santé publique n'avaient pas suffi à encourager les récalcitrants à se faire vacciner.

Le Dr Njoo a ajouté qu'un mandat fédéral qui exige que tous les fonctionnaires et les employés des établissements sous réglementation fédérale se fassent vacciner donnerait aux entreprises privées la latitude d'imposer leurs propres exigences en matière de vaccination aux employés.

Aux États-Unis, un certain nombre d'entreprises et de départements ont déjà déclaré qu'ils exigeraient que leurs employés se fassent vacciner, sous peine de devoir se trouver un nouvel emploi.

La vaccination obligatoire – c'est probablement l'outil le plus lourd, mais c'est quelque chose qui doit être examiné, a déclaré le Dr Njoo.

Selon les experts, la couverture vaccinale doit être plus importante qu'elle ne l'est actuellement. Des infections généralisées parmi des milliers de Canadiens non vaccinés suffiraient à submerger de nouveau le système de santé.

La protection dont bénéficient actuellement les personnes pleinement vaccinées est aussi menacée par de nouveaux variants.

Avec les informations de John Paul Tasker, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !