•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa investit 182 millions de dollars pour les femmes et les filles autochtones

La ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett

La ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Après le dépôt d'un plan d'action en juin dernier, le gouvernement fédéral a annoncé jeudi à Winnipeg de nouveaux programmes pour répondre aux recommandations de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

Accompagnée de leaders autochtones et de proches de femmes autochtones disparues ou assassinées, la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, a confirmé en conférence de presse un investissement d'environ 182 millions de dollars pour différentes initiatives.

Ces sommes étaient prévues dans le dernier budget fédéral.

Près de 108 millions de dollars serviront à la construction d’espaces culturels autochtones à travers le Canada, comme des maisons longues, des sites pour la tenue de pow-wow ou encore des parcs de commémoration.

Ces endroits permettent de s’assurer que les femmes et les filles autochtones et les personnes 2ELGBTQQIA+ auront un espace sûr pour pratiquer leurs activités culturelles, a expliqué la ministre.

Des fonds sont également alloués pour aider les organismes à mettre en place des programmes en santé mentale et favorisant la guérison des traumatismes, adaptés aux cultures autochtones.

Carolyn Bennett a ajouté que 24,5 millions de dollars permettraient le financement de projets de données autochtones et la mise en place d'un groupe consultatif sur les données autochtones.

Cela permettra d’améliorer les méthodologies pour produire de meilleures données, selon la vision et la perspective des communautés autochtones. On pourra alors s’assurer que personne ne tombe pas entre les mailles du filet , a-t-elle précisé.

De plus, un nouveau Secrétariat permanent consacré à la question des femmes et des filles autochtones verra le jour pour, note-t-elle, afin de soutenir toute l’approche gouvernementale pour mettre fin à cette violence .

Des Autochtones saluent ces initiatives

Les femmes et les leaders autochtones présents à la conférence de presse se sont réjouis de l’action fédérale.

Accueillant favorablement les investissements pour la collecte de données, Hilda Anderson-Pyrz, coprésidente du Cercle national des familles et des survivants, a également salué la pérennisation du nouveau Secrétariat permanent.

La collaboration entre les gouvernements et tous les Canadiens avec une approche autochtone est la clé. Des relations respectueuses sont indispensables pour amener des solutions, et nous continuons à bâtir une relation positive et constructive, a-t-elle affirmé.

Kim McPherson, qui a deux sœurs qui font partie des centaines de femmes autochtones disparues ou assassinées, voit elle aussi ces investissements d'un bon oeil. Elle a dit espérer qu’ils permettront de restaurer le pouvoir des Premières Nations interrompu par le colonialisme.

Je suis optimiste, je crois que notre voix sera entendue. J’accueille positivement cet engagement fédéral pour créer de nouveaux programmes où les solutions autochtones peuvent être mises en place et entendues. C’est important que les Premières Nations aient des infrastructures durables et à long terme pour soutenir les femmes autochtones, pour retrouver notre culture, notre pouvoir et notre bien-être, a-t-elle affirmé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !