•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Candidats recherchés pour former le Conseil jeunesse intermunicipal de Rimouski-Neigette

Les pieds d'élèves dans une classe.

Le Conseil jeunesse intermunicipal sera formé de 10 jeunes âgés de 15 à 30 ans et de deux jeunes élus municipaux (archives).

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

La campagne de recrutement des membres qui formeront le Conseil jeunesse intermunicipal de la MRC de Rimouski-Neigette a été lancée jeudi matin à Rimouski. Ce conseil agira à titre de comité consultatif pour le conseil des maires sur les enjeux qui touchent la jeunesse.

Le Conseil jeunesse intermunicipal formulera des recommandations et aura pour mandat de consulter les jeunes de manière continue. Il s'agirait du premier comité de ce type à être mis sur pied au Bas-Saint-Laurent.

Il sera formé de 10 jeunes âgés de 15 à 30 ans, dont 5 seront des résidents de Rimouski et 5, des résidents des autres des municipalités de la MRC.

À ces 10 membres s'ajouteront deux jeunes élus, conseillers municipaux ou maires. Ces deux élus seront choisis après la tenue des élections municipales le 7 novembre prochain.

Des maires de la MRC de Rimouski-Neigette prennent la pose pour la photo avec des jeunes.

La campagne de recrutement des membres du nouveau Conseil jeunesse de la MRC de Rimouski-Neigette a été lancée jeudi matin à Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le préfet Francis St-Pierre voit l'arrivée prochaine de ce comité comme une excellente nouvelle qui permettra d'accroître la diversité d'opinion dans l'appareil décisionnel de la MRC, puisque les maires les plus jeunes ont 60 ans. Je peux essayer de me rappeler de ma jeunesse, mais on ne le vit pas aujourd'hui, soutient-il.

On veut garder nos jeunes sur nos territoires. Bien, il faut être capables de répondre à leurs besoins. Sinon, ils vont aller ailleurs.

Une citation de :Francis St-Pierre, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette

Des dossiers seront identifiés par le conseil des maires de la MRC pour que le conseil jeunesse puisse formuler des recommandations sur des questions précises.

Ce serait des projets surtout au niveau de l'environnement, parce que les jeunes ont démontré dans le Projet 13-30 que ces sujets-là les intéressent beaucoup, l'environnement, le transport, soutient la conseillère au développement local et intermunicipal volet jeunesse à la MRC de Rimouski-Neigette, Ève Ross-Phaneuf.

Deux jeunes candidates au comité, qui étaient présentes à la conférence de presse, ont abondé dans le même sens.

Au niveau de la jeunesse et des personnes plus âgées, on a quelque chose à apprendre des deux côtés.

Une citation de :Geneviève Dubé, candidate au Comité jeunesse intermunicipal

Ne serait-ce que simplement être entendus. Je pense que les jeunes en général, de toutes les diversités possibles, je suis curieuse qu'on puisse discuter, argumenter ensemble, tout simplement. Après, si ça donne des projets concrets, tant mieux, a notamment mentionné Cathie Lacasse-Pelletier, une femme de 27 ans qui travaille à La Sphère, anciennement appelée le Carrefour Jeunesse-Emploi.

Plusieurs années d'action pour créer ce conseil

Ève Ross-Phaneuf, qui pilote les activités du Conseil jeunesse, rappelle que ce dernier découle de consultations qui ont été menées il y a environ deux ans.

En 2019, un sondage en ligne nommé Projet 13-30 a été lancé et environ 1000 jeunes âgés de 13 à 30 ans y ont répondu.

Plus de 50 jeunes résidents ont aussi pris part aux neuf groupes de discussion qui ont été organisés dans les différentes municipalités de la MRC. Cette consultation sondait les jeunes sur leurs intérêts et leur vision du développement du territoire qu'ils habitent.

Des participants à la consultation publique, réunis dans une salle.

Des participants à l'une de soirées de consultations du Projet 13-30 (archives).

Photo : Projet 13-30

Un bilan de ces consultations a été dévoilé quelques mois plus tard. Ce dernier concluait que les jeunes de la MRC sont soucieux de l'environnement, qu'ils veulent être écoutés et informés, qu'ils veulent un milieu de vie dynamique et qu'ils souhaitent avoir de l'influence sur les décisions de leur municipalité.

Une politique jeunesse a ensuite été adoptée par le conseil des maires en septembre 2020, qui a confirmé sa volonté de créer un conseil jeunesse où les jeunes pourraient avoir une voix.

Pour parler de leurs intérêts, donner leur point de vue sur le développement de leur région et [...] ultimement, former une relève pour les conseils municipaux.

Une citation de :Ève Ross-Phaneuf, conseillère au développement local et intermunicipal, volet jeunesse

Les jeunes de 15 à 30 ans qui désirent faire partie des membres du Conseil jeunesse intermunicipal ont jusqu'au 31 octobre inclusivement pour déposer leur candidature.

Les 15-30 ans représentent 16 % de la population de la MRC qui, elle, compte près de 58 000 résidents, selon les données du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !