•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille d'une Autochtone assassinée dénonce l'inaction de la GRC

Photo de Christin West.

Le corps de Christin West a été découvert le 7 août 2021 dans son appartement de Prince George, en Colombie-Britannique.

Photo : Offerte pas Candace West

Radio-Canada

La famille d'une femme autochtone assassinée à Prince George, en Colombie-Britannique, demande des comptes à la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui selon elle, n'a rien fait pour protéger la victime malgré ses appels à l'aide.

Le 7 août, Christin Marion West a été retrouvée morte dans son appartement. La GRC a, par la suite, procédé à l’arrestation de Dennis Daniel Gladue, qui est accusé de meurtre au second degré.

L’agente Jennifer Cooper, de la GRC, confirme que les deux personnes se connaissaient, sans pour autant préciser la nature de leur relation.

Christin West a communiqué avec les policiers à plusieurs reprises au cours des mois qui ont précédé son meurtre, selon sa soeur Candace. Je crois sincèrement qu'elle serait toujours là s'ils l'avaient aidée, déplore-t-elle. Ils n'ont rien fait.

Une robe rouge sur une croix à Kamloops, en Colombie-Britannique suivant la découverte des tombes non marquées près de l'ancien pensionnat pour Autochtones.

La robe rouge est devenue un symbole du fléau des femmes et des filles autochtones disparues ou assassinées au Canada, que l'ENFFADA qualifie de « génocide ».

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Une série de messages sur les réseaux sociaux

Le 3 juillet, Christin West a publié un message sur Facebook affirmant que les pneus de sa voiture avaient été crevés parce qu’[elle refusait] d’être la petite amie de quelqu'un.

Deux policiers masculins sont venus et se sont rangés du côté de mon harceleur, écrit-elle.

Dans une publication du 8 juillet, Christin West se demande si c’est parce que l’homme et les policiers sont blancs, alors qu'elle est Autochtone. On m’a fait des remarques racistes et on m'a dit tout de suite qu’on ne me croyait pas.

Les gens se demandent pourquoi nous ne faisons pas confiance à la police, ajoute-t-elle.

L’agente Cooper n’a pas confirmé que Christin West avait contacté les policiers dans les semaines précédant son meurtre et ne dit pas si les policiers mènent une enquête.

Un grand rassemblement est prévu, dimanche, au parc Lheidli T'enneh, à Prince George.

Par le passé, Candace West a pris part à de nombreuses marches en mémoire des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Je n'ai jamais pensé que je le ferais pour ma propre famille, surtout pas pour ma sœur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !