•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement Ford autorise un projet immobilier à Innisfil qui inquiète

Image satellite de la zone géographique du projet immobilier qui inclut la vision des planificateurs du projet.

Le projet immobilier, connu sous le nom d'Innisfil Mobility Orbit, envisage la planification d'un quartier construit en anneaux concentriques autour de la gare GO, y compris des immeubles de grande hauteur. Innisfil, au sud de Barrie, se trouve sur la rive ouest du lac Simcoe.

Photo : Ville d'Innisfil

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Ontario a émis un arrêté ministériel de zonage pour permettre un développement à Innisfil, au sud de Barrie, mais un groupe environnemental affirme que le projet doublerait presque la taille de la ville ce qui affecterait la qualité de l'eau du lac Simcoe.

Si le projet s’accompagne de la création d’une nouvelle gare GO à Innisfil, une bonne nouvelle en soi reconnaît Claire Malcolmson, directrice générale de laRescue Lake Simcoe Coalition, cela signifie aussi que cette gare engendrerait un étalement urbain dans son périmètre.

L'aménagement prévoit un quartier construit en cercles concentriques autour de la gare GO, avec en son centre, des propriétés commerciales et résidentielles – y compris des immeubles en copropriété.

Je pense simplement que ce projet ne convient pas à la ville d'Innisfil , tranche Mme Malcolmson.

Si nous voulons vraiment un lotissement à haute densité, nous devrions le mettre dans les zones bâties, conformément aux lois du gouvernement dans le plan de croissance, et ce serait Barrie et Newmarket, les plus grandes villes de la région, fait valoir Mme Malcomson.

Selon le ministère des Affaires municipales et du Logement, l'arrêté ministériel de zonage ouvrira la voie à la construction d'environ 7000 nouveaux logements pour une population estimée entre 16 000 et 21 000 personnes.

Vue du lac Simcoe à partir d'un ponton en bois.

Une vue du lac Simcoe. Selon l'Office de protection de la nature de la région du lac Simcoe, le phosphore est un problème dans le lac depuis des décennies.

Photo : Site web Ontario.ca

Les arrêtés ministériels de zonage sont un outil provincial – utilisé peu fréquemment avant l'arrivée au pouvoir du premier ministre Doug Ford en 2018 – par lequel le gouvernement peut autoriser immédiatement un projet immobilier sans tenir compte des règles locales d'aménagement du territoire. Entre avril et début décembre de l'année dernière, le gouvernement Ford en avait émis 33, soit plus que les gouvernements libéraux successifs au cours de la décennie précédente, selon le NPD de l'Ontario.

Un lac déjà en difficulté

Selon Mme Malcolmson, le lac Simcoe souffre déjà du développement sur ses rives.

« Le lac Simcoe semble être à sa capacité maximale pour les impacts du projet immobilier, à moins que nous voulions simplement dire adieu à la bonne qualité de l'eau. »

— Une citation de  Claire Malcolmson, directrice exécutive de la Rescue Lake Simcoe Coalition

Selon l'Office de protection de la nature de la région du lac Simcoe, le phosphore constitue un problème dans le lac depuis des décennies. Un excès de phosphore peut menacer la vie aquatique des poissons d'eau froide, par exemple, explique le ministère de l'Environnement de l'Ontario.

Nous pensons que le lotissement prévu pour le lac Simcoe pourrait potentiellement doubler la quantité de phosphore rejetée dans le lac par le lotissement, ce qui nous éloignerait de l'objectif de réduction des charges de phosphore , anticipe Mme Malcolmson.

Concentration de la croissance urbaine

L'arrêté a toutefois été pris à la demande de la ville d'Innisfil, précise Zoe Knowles, porte-parole de Steve Clark, ministre des Affaires municipales et du Logement de l'Ontario.

Nous sommes à l'écoute des municipalités pour savoir ce dont elles ont besoin pour relever les défis locaux dans leurs communautés, répond Mme Knowles.

La mairesse d'Innisfil, Lynn Dollin, a déclaré mercredi soutenir le projet immobilier en prévision de la croissance urbaine qu’elle préfère concentrer dans une seule zone et faire une communauté complète où l’on peut marcher.

Sur son site Internet, la Ville indique que le développement créera une nouvelle communauté connue sous le nom d'Orbit.

Vivre à l'Orbit signifie que les résidents n'auraient plus à se rendre à Barrie ou à Toronto, grâce à une offre complète de commodités [...] conçues pour les entrepreneurs locaux et les industries traditionnelles et non traditionnelles, des options sportives et récréatives toute l'année, des espaces artistiques et culturels et plus encore, vante la communication du futur lotissement.

D'après les informations de Lorenda Reddekopp, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !