•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec et Ottawa investissent 66 millions de dollars au Port de Saguenay

François Legault devant les installations du Port de Saguenay.

Le premier ministre du Québec était au Port de Saguenay pour une importante annonce.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Brisson

Le gouvernement du Québec et le gouvernement d’Ottawa ont versé jeudi matin une aide de 66 millions de dollars pour financer un important projet de convoyeur électrique afin de transporter les marchandises du Port de Saguenay aux entrepôts.

Le premier ministre du Québec, François Legault, était présent au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour annoncer la part du gouvernement provincial pour le développement du Port de Saguenay, soit la moitié du montant total du projet.

Il y a une opportunité en or ici au Port de Saguenay. [...] Mais il y a un petit bout qui reste à régler pour un convoyeur pour transporter les marchandises, pas par camion, mais sur le convoyeur du port à l'entrepôt. On est fier de donner la moitié de la somme, soit 33 millions de dollars pour que ce projet se concrétise, a alors indiqué François Legault.

Le projet a été présenté au gouvernement du Québec en 2019. Le système aidera au chargement et au déchargement des matériaux, et il sera accessible aux usagers actuels et futurs du port qui seraient amenés à construire des usines de transformation sur la propriété du Port de Saguenay.

Il reliera particulièrement les installations du quai Marcel-Dionne aux espaces industriels d'entreposage de triage ferroviaire dans la zone industrialo-portuaire de Saguenay.

Le premier ministre entouré des élus du Saguenay-Lac-Saint-Jean et des travailleurs du Port du Saguenay.

Le convoyeur va permettre de réduire les émissions de GES.

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

La ministre des Affaires municipales et responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Andrée Laforest, et la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, étaient également présentes lors de cette annonce en lien avec la croissance du port.

La capacité du port va augmenter. On évite aussi l’usage du camion et ça va également baisser les émissions de gaz à effet de serre, a alors précisé la ministre Rouleau.

Le gouvernement fédéral a versé de son côté l’autre moitié du montant pour le Port de Saguenay, par l’entremise du Fonds national des corridors commerciaux, selon un communiqué de presse envoyé aux médias.

Cette subvention permettra notamment d’améliorer le rendement et les fonctions des installations portuaires.

Cette importante contribution du gouvernement du Canada va permettre au Port de Saguenay d’électrifier ses opérations de transbordement de marchandises en vrac et d’être encore plus compétitif, a alors indiqué le président du conseil d’administration du Port de Saguenay, Stéphane Bédard, dans le même communiqué.

À la défense des projets dans la région

Le prochain projet dans le monde, je veux que ça se fasse ici, a clamé le premier ministre après avoir énuméré plusieurs projets en cours au Saguenay, comme Elysis.

On en veut des projets dans le port de Saguenay, en faisant référence au refus opposé au projet de GNL Québec.

Je défendais le projet depuis trois ans, mais on avait demandé au promoteur de faire la démonstration qu’il y aurait une diminution nette des GES au niveau mondial. Les promoteurs n’ont pas réussi à faire cette démonstration d’un point de vue environnemental. [...] Mais je veux des projets pour le Port de Saguenay. Venez nous voir [et] nous en proposer. On veut des projets comme BlackRock.

Promotion Saguenay se réjouit

Présente à la conférence de presse, la mairesse de Saguenay et présidente de Promotion Saguenay, Josée Néron, voit dans l'annonce de jeudi matin une occasion de créer de nouvelles occasions d’affaires et de maximiser l’utilisation de la zone industrialo-portuaire.

Cet investissement est une excellente nouvelle pour le développement économique de notre ville et de notre région. L’électrification des opérations au Port de Saguenay créera des retombées et des emplois pour les années à venir et confirme la position de Saguenay comme carrefour intermodal incontournable au Québec et au Canada, a fait savoir par voie de communiqué celle qui sollicitera un nouveau mandat en novembre prochain.

Également candidat à la mairie de Saguenay, Dominic Gagnon a lui aussi bien accueilli la nouvelle. Il nous faut créer de la richesse et attirer de grandes locomotives économiques au port de Grande-Anse, afin de pouvoir donner un jour, aux citoyens de Saguenay, des services de qualité à un taux de taxes beaucoup plus raisonnable, tout en réduisant notre dette, a-t-il commenté.

Richard Martel craint pour le trafic maritime

Même s'il se dit heureux de voir le dossier aboutir, le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, déplore que le Parti libéral ait attendu la veille du déclenchement des élections pour concrétiser l'annonce. Tout indique que c'est dimanche que les élections seront annoncées.

Richard Martel affirme qu'il y a toujours des incertitudes pour les entreprises qui voudraient augmenter leur trafic maritime sur le Saguenay en raison des avis émis par Pêches et Océans Canada ainsi que Parcs Canada dans le cadre de l'analyse environnementale pour GNL Québec. Tant que les libéraux fédéraux sont au pouvoir, il y a de l’incertitude, a-t-il critiqué par voie de communiqué.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !