•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD propose un impôt sur les « profits excessifs » des grandes entreprises

Impôts supplémentaires pour les plus riches, cibles climatiques plus ambitieuses et soins en santé mentale gratuits font partie des engagements qui ont été dévoilés par le NPD jeudi.

Jagmeet Singh gesticule en parlant.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a dévoilé sa plateforme électorale jeudi à Saint-Jean, Terre-Neuve.

Photo : La Presse canadienne / Sarah Smellie

Même si la campagne fédérale n’est pas encore lancée, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, a dévoilé un grand pan de sa plateforme électorale, jeudi matin, à Saint-Jean, Terre-Neuve. Cependant, il faudra attendre pour connaître les coûts associés aux engagements.

Ce sera un thème récurrent dans le message des néo-démocrates : faire payer les plus riches pour les dépenses liées à la crise sanitaire et à la relance économique. Dans un document touffu de 123 pages, dont Radio-Canada a obtenu une copie avant son dévoilement, la formation politique propose entre autres de cibler les grandes entreprises qui ont tiré profit de la pandémie.

Le NPD propose une taxe temporaire de 15 % sur les profits exceptionnels des grandes entreprises pendant la pandémie. Pour l’année 2020, cette mesure aurait pu rapporter près de 8 milliards de dollars au trésor public, selon une estimation du directeur parlementaire du budget.

On vise les très grandes entreprises qui ont fait beaucoup d’argent, explique le chef adjoint du NPD, Alexandre Boulerice.

Du coup, le parti s'engage à créer plus d'un million d'emplois pendant un futur premier mandat. Il compte réaliser cette promesse par des investissements dans les infrastructures vertes et sociales, financés par une plus grande contribution fiscale des ultra riches et des grandes entreprises.

On est le seul parti avec une solution crédible pour investir dans les services dont les gens ont besoin, parce qu’on est le seul parti qui dit clairement qu’on doit s’assurer que les ultra-riches paient leur juste part.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NPD

Par ailleurs, le chef Jagmeet Singh veut resserrer encore plus sa promesse d’imposer davantage les Canadiens les plus riches. Les multimillionnaires, dont la richesse dépasse 10 millions de dollars, seraient obligés de payer un impôt sur la fortune de 1 %. Préalablement, cette promesse néo-démocrate ciblait les fortunes de plus de 20 millions de dollars.

Une infographie montrant le chef du NPD Jagmeet Singh avec le slogan « Oser ensemble ».

Le NPD a choisi le slogan « Oser ensemble » pour sa campagne au Québec.

Photo : Nouveau parti démocratique

Le parti propose aussi une taxe sur les produits de luxe et une imposition plus importante des géants du numérique.

Qui doit payer la facture? Est-ce que c’est vous ou alors ce sont les ultra-riches, les grandes compagnies et les géants du web? On va avoir une approche encore plus agressive, encore plus progressiste, explique Alexandre Boulerice, chef adjoint du NPD.

Pour s’attaquer au problème de l’accès au logement, son parti propose aussi une taxe de 20 % sur l’achat des propriétés résidentielles par des sociétés étrangères et des personnes qui n’ont pas la citoyenneté canadienne ou la résidence permanente. Là encore, le NPD serre la vis, puisqu’en cette matière, il misait précédemment sur une taxe de 15 %.

Cibles climatiques

Sans surprise, Jagmeet Singh veut se montrer plus ambitieux que les libéraux de Justin Trudeau sur le plan climatique.

Le NPD propose de réduire les émissions canadiennes de gaz à effet de serre d'au moins 50 % par rapport aux niveaux de 2005, d'ici 2030. Les libéraux misent quant à eux sur une cible de 40 à 45 %.

S’il est élu, le NPD propose d’alimenter le pays en électricité carboneutre d'ici 2030 et de passer à 100 % d'électricité sans émissions de gaz d'ici 2040.

Imaginez ce qu’on peut faire si on ose ensemble.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NPD

Toutefois, la proposition électorale ne comprend pas beaucoup de détails sur les moyens réels d’atteindre ces objectifs. De manière générale, le parti affirme vouloir miser sur les nouvelles technologies et l’électrification des transports notamment.

Le NPD assure que ses promesses seront chiffrées et détaillées tout au long de la campagne électorale.

Soins en santé mentale gratuits

Sachant que la pandémie a entraîné de la détresse psychologique chez beaucoup de Canadiens, Jagmeet Singh veut rendre les soins plus accessibles.

Dans un premier temps, il s’engage à mettre en place des soins en santé mentale gratuits pour les Canadiens non assurés. Il n’est pas le seul à exploiter ce thème. Le chef conservateur, Erin O’Toole, promet d’augmenter les transferts aux provinces pour appuyer les efforts en matière de santé mentale.

Le NPD défend aussi un accès universel aux soins dentaires, notamment. On veut bonifier les régimes d’assurance maladie pour que les gens soient couverts de la tête aux pieds, incluant la santé mentale, explique Alexandre Boulerice.

Le député néodémocrate Alexandre Boulerice.

Le député néo-démocrate Alexandre Boulerice.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Le chef adjoint explique que le parti pourrait se prévaloir de la Loi canadienne sur la santé pour faire avancer ces engagements. Que répondra-t-il aux provinces qui pourraient y voir un empiétement dans leur champ de compétences? Sur la prestation de service, c’est un travail de collaboration avec les provinces. Il n’est pas question d’imposer quoi que ce soit, explique-t-il.

Je pense que les provinces vont être ouvertes à bonifier les services à leur propre population, en santé mentale particulièrement, après la crise que l’on vient de subir.

Une citation de :Alexandre Boulerice, chef adjoint du NPD

Parmi les autres mesures, le NPD cible aussi les jeunes et s’engage à mettre en place un programme qui permettra d’effacer jusqu’à 20 000 $ de dette étudiante par personne.

Le parti souhaite également prolonger la subvention salariale d’urgence et la subvention d’urgence pour le loyer des petites entreprises jusqu’à ce que la crise sanitaire soit terminée.

Dans la liste figure aussi une promesse d'établir un revenu minimum garanti pour les aînés et les personnes en situation de handicap vivant dans la pauvreté.

Le parti compte également bonifier la construction de logements sociaux et abordables, instaurer des systèmes d'assurance-médicaments, poursuivre la réconciliation avec les peuples autochtones, lutter contre le racisme, combattre l'évasion fiscale et réduire les frais de téléphonie cellulaire et d'Internet.

Nous savons que faire mieux est possible et nous sommes prêts pour mieux. Et nous voulons l’atteindre ensemble.

Une citation de :Jagmeet Singh, chef du NPD

Par ailleurs, au chapitre de la pandémie, il a dit appuyer l’idée d’implanter un passeport vaccinal à l’échelle du pays.

Si le gouvernement fédéral veut créer un document pour les voyages internationaux, pourquoi pas créer un document qui peut être utilisé pour les voyages domestiques, ici, au Canada?, demande-t-il, encourageant Ottawa a créer un outil facile qui pourrait être utilisé à travers le pays.

Une stratégie gagnante?

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, célèbre après sa victoire électorale.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, célèbre après sa victoire électorale à Burnaby-Sud, le 21 octobre 2019.

Photo :  CBC / Ben Nelms

Le point de mire du NPD n’est pas clair, selon Geneviève Tellier, professeure titulaire en études politiques à l’Université d’Ottawa. Elle compare ce bouquet de mesure à un parapluie. Ils n’ont pas vraiment ciblé leur groupe d’électeurs précis, juge-t-elle.

On ratisse large et on risque de perdre un peu le message.

Une citation de :Geneviève Tellier, professeure titulaire en études politiques à l’Université d’Ottawa

Selon elle, les néo-démocrates veulent se coller aux libéraux. Par exemple, à l’instar de Justin Trudeau, Jagmeet Singh propose lui aussi un système de garde d’enfants à 10 $ par jour, remarque-t-elle.

Le parti ne doit pas oublier sa base traditionnelle, les travailleurs, et articuler une vision en conséquence, croit la professeure. Après la pandémie, on aurait pu entendre le NPD dire : "rapatrions les emplois qui sont à l’étranger", illustre-t-elle.

Si tu t’éloignes trop de ton idéologie de base, les gens vont se perdre et se demander : il représente quoi ce parti-là finalement? souligne la professeure.

Jagmeet Singh, papa en devenir

Le chef néo-démocrate a par ailleurs annoncé en milieu d'après-midi, jeudi, que son épouse attendait un bébé. Gurkiran Kaur et moi sommes très excités par cette nouvelle aventure! a-t-il écrit sur Twitter.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !