•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique affrontera une 3e vague de chaleur « extraordinaire »

Une silhouette marche près d'un lac sous un ciel enfumé et teinté par les feux de forêt.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, affirme qu'avec la chaleur, la fumée, les feux de forêt et la pandémie, l’été a été particulièrement pénible pour les Britanno-Colombiens.

Photo : Radio-Canada / Chloé de Périgny

Face à une troisième vague de chaleur extraordinaire depuis le début d’un été qui l’est tout autant, la Colombie-Britannique veut s’assurer de mieux protéger les personnes vulnérables et implore la population de faire preuve de vigilance.

Le risque est sérieux, lance sans équivoque Adrian Dix, ministre de la Santé de la province. Si vous ou des gens de votre entourage présentez des symptômes, appelez le 911.

Sous un dôme de chaleur survenu à la fin du mois de juin, 570 personnes ont perdu la vie subitement en raison des températures anormalement élevées. Le gouvernement provincial et certaines municipalités ont été vivement critiqués pour leur manque de préparation.

Plusieurs leçons ont été tirées de cet événement unique et tragique, affirme la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry. Nous nous sommes aperçus que la température à l'intérieur des maisons augmentait de manière parfois fulgurante, de sorte à devenir fatale pour une personne dont le corps ne parvient pas à s'y adapter.

C'est quelque chose que nous n'avions jamais, jamais vécu en Colombie-Britannique, affirme la Dre Henry.

Des gens regardent un lac enfumé à Kamloops, en Colombie-Britannique, pendant les feux de forêt de l'été 2021.

Des gens regardent un lac enfumé à Kamloops, en Colombie-Britannique, pendant les feux de forêt de l'été 2021.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Vague de chaleur : prise 3

Les autorités sanitaires et de la sécurité publique font front commun et annoncent une série de mesures supplémentaires, notamment l’augmentation du personnel médical, des ambulanciers et des répartiteurs des services d’urgence au cours des prochains jours.

Non seulement des centres de rafraîchissement ouvriront leurs portes à travers la province, mais des services de transport seront disponibles aux endroits plus isolés ou qui n’ont pas accès au transport en commun.

La province travaille en étroite collaboration avec les communautés et les Premières Nations pour aider les personnes et les collectivités à traverser cette vague de chaleur, assure pour sa part le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth.

Les Britanno-Colombiens épuisés, mais solidaires

Avec la chaleur, la fumée, les feux de forêt et la pandémie, l’été a été particulièrement pénible, admet la médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry.

« Il faut reconnaître que l’été n’est pas seulement difficile physiquement, mais aussi émotionnellement et mentalement. »

— Une citation de  Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique

Adrian Dix se dit touché par la solidarité démontrée par les Britanno-Colombiens au cours des dernières semaines. J’encourage les gens à continuer de s'entraider.

Assurez-vous que les membres plus âgés de la famille, les voisins et les amis vont bien, recommandent les autorités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !