•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hélicoptère se pose dans un stationnement : la passagère voulait de la crème glacée

Un hélicoptère ayant atterri dans un stationnement de la ville de Tisdale.

Le pilote de 34 ans a posé son appareil dans ce stationnement, le 31 juillet. (archives)

Photo : Fournie par la GRC de Tisdale

Radio-Canada

Des Saskatchewanais qui avaient une grande envie d’un dessert glacé ont fini par être l’objet d’une enquête du détachement de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Tisdale.

En fin d'après-midi, le 31 juillet, les agents ont reçu un appel au sujet de l'atterrissage illégal d'un hélicoptère dans un stationnement achalandé de la 101e Rue, à Tisdale.

Selon les témoins, l’arrivée de l’engin a soulevé de la poussière et des rebuts dans le secteur, où se trouvent aussi des écoles et un centre aquatique. Une femme a été vue en train de sortir de l'appareil, puis a traversé la rue pour se rendre dans un Dairy Queen.

La GRC a alors ouvert une enquête pour connaître les raisons de l'atterrissage.

L’urgence n’en était pas une, car le pilote de 34 ans, qui est détenteur d'un permis de pilotage pour hélicoptère, a expliqué qu'ils avaient eu envie d’acheter un gâteau à la crème glacée.

Les agents l’ont informé qu’il est illégal d'atterrir à cet endroit. De plus, l’achat d’une crème glacée ne constitue pas une urgence, selon le Code criminel.

La scène s’est déroulée devant le maire de Tisdale, Al Jellicoe, qui affirme que personne n’a été blessé par l’arrivée de l'hélicoptère dans le stationnement.

Le pilote a été accusé de conduite dangereuse d’un aéronef et comparaîtra devant la Cour à Melfort le 7 septembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !