•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le train Océan de retour, la RÉGÎM s’allie de nouveau avec VIA Rail

Un minibus à essence de la Régie intermunicipale  de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM) en circulation.

La Régie intermunicipale de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (REGIM) offre à nouveau le service de navette entre Campbellton et Gaspé.

Photo : Courtoisie: Regîm

Le train Océan est de retour depuis mercredi entre Montréal et Halifax. Ce train n'avait pas effectué de voyages depuis le 13 mars 2020. Il en fera dorénavant un par semaine jusqu’à nouvel ordre.

La Régie intermunicipale de transport Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (REGIM) offre donc de nouveau la possibilité d’une correspondance avec un bus qui circulera de la gare de Campbellton jusqu’à celle de Gaspé.

Le service de train de passagers entre Montréal et Halifax sera ainsi complété par la navette de la Régie intermunicipale de transport Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Le partenariat avec VIA Rail permet de réserver sur le site du transporteur ferroviaire à la fois son billet de train et son billet d’autobus pour une destination gaspésienne, et ce, jusqu’à la gare intermodale de Gaspé.

Les modèles en acier inoxydable du train l'Océan.

Le train l'Océan, qui relie Montréal et Halifax, s’arrête dans 26 autres collectivités de l’est du pays (archives).

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Cette solution temporaire, en attendant le véritable retour du train de passagers sur les rails de la Gaspésie, était déjà en place avant la pandémie. Le train circulait alors trois fois par semaine.

Maintenir les habitudes

Avec un seul train par semaine, l’achalandage du service de la RÉGÎM demeure très incertain, admet la directrice de l’organisme, Marie-Andrée Pichette. C’est un déplacement qui demande beaucoup de planification. Ça ne peut pas être spontané quand on choisit de voyager par train étant donné le peu d’offres , souligne la responsable de la RÉGÎM, qui se dit bien consciente de répondre à un microbesoin.

La clientèle en train demeure malgré tout très variée, observe Mme Pichette. Le voyage en train, dit-elle, attire en Gaspésie autant les touristes, les travailleurs que les gens qui viennent visiter leurs amis ou parents.

Les expériences passées n’ont par contre pas répondu aux attentes de la RÉGÎM en matière d’achalandage, admet la directrice. Toutefois, le but de cette navette est ailleurs.

Beaucoup de travaux sont en cours sur les rails gaspésiens, note Mme Pichette, qui croit que le train de VIA Rail circulera à nouveau d’ici quelques années sur le territoire gaspésien.

C’est une lueur d’espoir pour le retour du service de train.

Une citation de :Marie-Andrée Pichette, directrice de la REGIM

La RÉGÎM souhaite participer à ce retour. Les habitudes de transport sont longues à inculquer. En faisant beaucoup de promotion, de publicité autour de ce service, notre objectif est plus de redonner cette habitude aux Gaspésiens, d’avoir le réflexe du train, explique Marie-Andrée Pichette.

Un train entouré d'échafaud avec une travée manquante.

En cours, la réfection du pont ferroviaire de Port-Daniel-Gascons devrait être terminée d'ici la fin 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le parcours de cet autobus spécial de la RÉGÎM donne aussi la possibilité aux voyageurs d’effectuer des déplacements sur de longues distances, ce qui ne peut pas se faire actuellement avec les circuits locaux des véhicules de la Régie. Ainsi, il sera possible de réserver un bus entre Carleton et Percé, mais en passant par le site de VIA Rail.

La navette sera à l'essai jusqu'au 30 septembre. Les besoins seront évalués au fur et à mesure et s’adapteront aux modifications du service de VIA Rail.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !