•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents demandent des améliorations à une intersection près d'Onaping Falls

L'intersection de la route 144 et du chemin Marina, près d'Onaping Falls, dans le Grand Sudbury.

L'intersection de la route 144 et du chemin Marina, près d'Onaping Falls, dans le Grand Sudbury.

Photo : CBC/Sarah MacMillan

Radio-Canada

Depuis des décennies, Chantelle Gorham se sent nerveuse chaque fois qu'elle s'engage dans une intersection de la route 144, près d'Onaping Falls, dans le Grand Sudbury.

Mme Gorham a grandi près de l'intersection du chemin Marina et elle vit encore dans le secteur aujourd'hui. Même lorsqu'elle était enfant, elle savait que l'endroit n'était pas sûr, et sa propre famille l’a échappé belle avec de gros camions.

« Ce dont je me souviens, ce coin a toujours été un endroit dont il fallait se méfier. Ce problème ne remonte donc pas à des années ou à des décennies, mais littéralement à des générations, depuis que la route a été construite.  »

— Une citation de  Chantelle Gorham

Mme Gorham et d'autres membres de la communauté demandent au ministère des Transports de l'Ontario d'apporter des améliorations à ce qu'ils considèrent comme étant une intersection dangereuse.

Mercredi après-midi, Mme Gorham mènera une manifestation sur le bord de la route, dans l'espoir d'attirer l'attention de la communauté sur les préoccupations en lien avec la sécurité.

L'intersection se trouve au bas d'une colline raide, dans un virage. Juste après l'intersection, avant la colline, il y a un passage à niveau en diagonale. Selon Mme Gorham, les angles morts, l'intersection cachée et le passage à niveau en diagonale créent une tempête parfaite de tout ce qui ne devrait pas se produire dans la construction d'une route .

Le ministère des Transports confirme, dans une réponse écrite, que cinq collisions ont été signalées à proximité de la route 144 et du chemin Marina entre août 2019 et août 2021.

Mme Gorham pense que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il y ait un décès.

La chance a été de notre côté, mais elle va finir par s'épuiser , affirme-t-elle.

Chantelle Gorham devant l'intersection de la route 144 et du chemin Marina.

Chantelle Gorham organise une manifestation pour demander au ministère des Transports d'en faire davantage pour résoudre les problèmes de sécurité à l'intersection de la route 144 et du chemin Marina.

Photo : CBC/Sarah MacMillan

La députée de Nickel Belt, France Gélinas, dit avoir écrit au ministre des Transports en juin 2020 en lui demandant d'examiner l'intersection.

Je ne suis pas une experte, mais je sais que je ne me sens pas en sécurité lorsque je la contourne , dit-elle.

Le ministère a effectué un examen opérationnel et, à la fin de l'année dernière, des panneaux d'avertissement et des marques sur la chaussée ont été ajoutés. Toutefois, Mme Gélinas et Mme Gorham sont toutes deux d'accord pour dire que ces mesures ne semblent pas avoir fait une grande différence.

Les changements ont été effectués, mais cela ne semble pas fonctionner. Nous avons une nouvelle signalisation sur le côté, nous avons un nouveau marquage de la chaussée sur le côté, mais nous avons encore eu un accident la semaine dernière , déclare Mme Gélinas.

La députée propose l’installation de clignotants, au minimum, et la reconstruction de cette section de la route. Peu importe ce qu'on va faire, c’est trop à pic, le coin est trop serré, et le chemin de fer demande qu’on réaligne la route .

Dans une réponse écrite, le ministère des Transports dit qu’une évaluation des risques et des avantages potentiels associés à d'autres stratégies, comme l'installation de bandes rugueuses transversales, a été effectuée.

Selon le ministère, l’évaluation montre que les désavantages de ces stratégies l'emportent sur les avantages potentiels.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !