•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bitcoin : des milliers d'ordinateurs de minage pourraient arriver de Chine en Alberta

Des agents de sécurité armés surveilleraient les installations 24 heures sur 24.

Chargement de l’image

Le minage de bitcoins demande beaucoup d'ordinateurs très puissants.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Thomas Laberge

Une entreprise établie au Nevada propose de signer un contrat qui permettrait de délocaliser jusqu'à 1 million d'ordinateurs servant à faire du minage de bitcoins en Chine à destination de l'Alberta. Ils seraient installés dans trois centres de production de gaz naturel.

Les 200 000 premiers ordinateurs seraient entreposés à l'usine de gaz de Quirk Creek, près du hameau de Millarville, dans le sud-ouest de l'Alberta.

Aucun échéancier n'a été annoncé dans l'immédiat, dit la société Black Rock Petroleum Company, qui n'est pas liée à BlackRock, le géant de gestion d'actifs établi à New York.

La durée du contrat d'utilisation des sites de gaz naturel serait de 24 mois, selon un communiqué de presse de la Black Rock Petroleum Company. Cette dernière précise que des agents de sécurité armés surveilleraient les installations de minage 24 heures sur 24.

Une grosse consommation d'énergie

Il est difficile de déterminer avec certitude le nombre d'ordinateurs qui composent le réseau minier mondial de bitcoins. Le chercheur et économiste qui dirige le site d'analyse des cryptomonnaies Digiconomist, Alex de Vries, estime ce nombre à environ 3 millions.

Autrement dit, le million d'ordinateurs censés arriver en Alberta pourrait représenter environ un tiers de la capacité mondiale du minage des bitcoins.

Le minage est une activité extrêmement énergivore. L’arrivée de ces ordinateurs en Alberta pourrait avoir un impact important sur la consommation énergétique, selon des experts.

Alex de Vries estime que le déménagement de ces ordinateurs en Alberta représenterait un investissement de plusieurs milliards de dollars et que les combustibles fossiles en seraient la principale source d'énergie.

S'ils viennent en Alberta et commencent à fonctionner au gaz naturel toute l'année, cela n'améliore pas la situation de ce réseau [de minage], qui est déjà responsable de plus d'émissions de CO2 que ce que nous économisons avec tous les véhicules électriques du monde réunis, soutient-il.

Analyste au sein de l’Institut Pembina, un groupe de réflexion sur l'environnement, Saeed Kaddoura, qualifie le minage de bitcoins de processus parasitaire.

L'une des choses qui attirent les mineurs de bitcoins en Alberta, c’est vraiment la disponibilité d'une énergie bon marché, soutient-il.

Répression chinoise envers les mineurs

Cet accord s’inscrit dans la foulée de mesures prises par la Chine contre les entreprises de minage de bitcoins sur son territoire.

La Chine a décidé d'interdire complètement le minage de bitcoins, spécifiquement pour des raisons environnementales [...] Cela signifie qu'un grand nombre de machines deviennent disponibles pour le reste du monde, pour quiconque a l'argent et les ressources nécessaires pour les faire fonctionner, explique Alex de Vries.

Selon Josh Goodbody, directeur de l'exploitation de l'entreprise Qredo, une autre société de cryptomonnaies qui a travaillé en Chine et qui n'a aucun lien avec le projet albertain, un nombre croissant de mineurs chinois cherchent des occasions ailleurs dans le monde.

Ils recherchent des options d'électricité dans le monde entier, notamment [en] Europe de l'Est, en Europe centrale, en Scandinavie et en Amérique du Nord, explique-t-il.

Qu’est-ce que le minage de bitcoins?

Le bitcoin est une cryptomonnaie qui n’est contrôlée par aucune entité centralisée, comme une banque centrale. Les transactions en bitcoins sont assurées par des mineurs, c'est-à-dire des individus, ou des entreprises, qui mettent la puissance de calcul de leurs ordinateurs au profit du réseau.

Pour qu'une transaction en bitcoins soit validée, il faut qu’un mineur réussisse une équation mathématique complexe. Le mineur qui réussit ce problème reçoit un paiement en bitcoins. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’entreprises se lancent dans le minage de bitcoins avec de grandes quantités d’ordinateurs très puissants. La valeur de la cryptomonnaie a considérablement augmenté cette année. En date du 10 août, un bitcoin valait plus de 45 500 US$, selon le site CoinMarketCap.

Avec les informations de Joel Dryden

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !