•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Priorité au logement pour la vitalité des Îles

Deux duplex devant un paysage madelinot.

La Communauté maritime des Îles offre un incitatif financier global de 800 000 $ aux promoteurs qui vont créer un minimum de deux logements.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

D’ici 2022, 1,6 million de dollars seront investis par la Communauté maritime des Îles dans la foulée de l’adoption du Cadre de vitalisation. La moitié de cette somme servira à stimuler la création de logements locatifs disponibles à l’année.

Dans le cadre d'un appel de projets qui se termine le 15 octobre, la Communauté maritime des Îles met 800 000 $ à la disposition des promoteurs dans le but de contrer le manque de logements dans l’archipel.

L’accès aux logements c'est vraiment une priorité, c'est pour ça qu'on a pris cette décision d’attribuer un montant important à cet enjeu, souligne la directrice du développement du milieu de la Communauté maritime des Îles, Josianne Pelosse.

Les projets de construction admissibles à l’aide financière doivent inclure au moins deux logements non occupés par le propriétaire ou, dans le cas d’un bâtiment déjà existant, l’ajout de deux logements.

Les projets de logement locatif temporaire ou saisonnier ne peuvent profiter de cet incitatif financier : les promoteurs doivent s'engager à offrir des logements à l'année pour une durée de dix ans et fournir des baux annuels comme preuve.

Des appartements avec un stationnement à l'avant.

Plus un promoteur créera de logements, plus l'aide financière qu'il obtiendra sera importante, pour un maximum de 100 000 $ par projet.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Ça ne réglera pas tous les problèmes d’un coup, mais on pense que l’incitatif financier va avoir un impact positif pour les prochaines années, c’est le fer de lance de plusieurs autres projets qui vont venir avec le temps, estime le maire suppléant et conseiller de l’Étang-du-Nord, Jean-Philippe Déraspe.

Jusqu'à 100 000 $ par projet peuvent être offerts, mais la somme versée sera modulée en fonction de plusieurs critères.

Le critère principal, c'est vraiment un maximum de nouvelles unités de logement, c'est vraiment ça qui va gagner le plus de points.

Une citation de :Josianne Pelosse, directrice du développement du milieu de la Communauté maritime des Îles

Elle ajoute que l’intégration des constructions aux paysages sera, entre autres, prise en compte, de même que les lieux de construction. Ce critère pourrait d'ailleurs favoriser les projets situés aux extrémités de l’archipel où les besoins de logements sont criants.

Selon une étude effectuée au cours des derniers mois, 200 nouvelles habitations devront être construites d'ici 5 ans pour pallier le manque de logements aux Îles-de-la-Madeleine.

Les promoteurs qui souhaitent se prévaloir d'une aide financière ont jusqu'au 15 octobre pour soumettre un projet de créations de logements locatifs. Les travaux de construction des projets retenus devront être terminés le 31 décembre 2023.

Une séance d'informations est organisée le 17 août pour les personnes intéressées. Selon les instances municipales, près d’une dizaine de promoteurs ont déjà fait part de leur intérêt.

800 000 $ pour d’autres projets de vitalisation

Le Cadre de vitalisation adopté mardi soir par les élus madelinots inclut également 400 000 $ pour appuyer des projets de vitalisation qui émanent de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine ou de la Communauté maritime des Îles. La même somme est réservée aux initiatives portées par les organismes et les entreprises privées.

Les fonds du Cadre de vitalisation sont octroyés par le ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, à travers le Fonds régions et ruralité (volet 4).

Cinq axes du Cadre de vitalisation

  • Attractivité du territoire et rétention
  • Loisirs, sports et culture
  • Environnement, gestion et aménagement du territoire
  • Autonomie et sécurité alimentaire
  • Développement économique et durable

On veut favoriser les projets qui vont augmenter la vitalité de notre territoire, autant sur le plan économique, social, touristique et culturel, résume Josianne Pelosse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !