•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La villa Frederick-James, à Percé, deviendra l’Espace bleu gaspésien

Villa et rocher Percé, à Percé.

La villa construite par le peintre Frederick James près du rocher Percé, en Gaspésie

Photo : iStock

Roxanne Langlois

Incertain depuis plusieurs années, l'avenir de la villa Frederick-James, à Percé, se précise : l’administration de François Legault compte en faire l’Espace bleu de la Gaspésie.

Dans un décret publié dans la Gazette officielle du Québec le 4 août dernier, Québec autorise le Musée de la civilisation à faire l’acquisition du bâtiment centenaire.

Le ministère de la Culture et des Communications (MCC), responsable des Espaces bleus, travaille en étroite collaboration avec l'établissement muséal public dans l’élaboration du projet provincial. C’est d’ailleurs le Musée de la civilisation qui gérera le réseau.

Qu'est-ce que les Espaces bleus?

En juin dernier, Québec a créé un nouveau réseau de musées à travers la province. Ces musées, appelés Espaces bleus, auront pour mission de faire connaître l’histoire, les particularités et les héros de chacune des 17 régions du Québec. En plus de se trouver dans des bâtiments patrimoniaux, de présenter des expositions et d'offrir des activités de médiation culturelle, chaque musée aura un café où la gastronomie et les produits locaux seront mis en valeur.

On lit dans le décret, daté du 7 juillet, que cette acquisition permettra l’aménagement et la mise en opération d’une première phase de l’Espace bleu de la Gaspésie. Mardi matin, aucune transaction n’avait encore été publiée au Registre foncier du Québec. Selon l’établissement muséal, la transaction serait néanmoins en cours.

La villa Frederick-James, construite en 1887 sur le cap Canon, à Percé.

La villa Frederick-James, construite en 1887 sur le cap Canon, à Percé (archives)

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

L’Université Laval, propriétaire des lieux, confirme quant à elle par courriel qu’une promesse bilatérale de vente et d’achat est intervenue entre les parties.

L’Université Laval est heureuse de trouver en le gouvernement du Québec un acquéreur responsable qui saura prendre la relève des efforts de préservation de ce bâtiment du patrimoine du Québec et en faire profiter la population, commente par écrit l’Université.

Construite en 1887 sur le cap Canon, à Percé, par le peintre américain Frederick James, la résidence patrimoniale appartient à l’Université Laval depuis 2007. Celle-ci a fait de l’emblématique bâtiment, voisin du rocher Percé, son École internationale d’été. Or, aucune activité ne s’y est tenue depuis 2019.

La pancarte annonçant l'École internationale d'été de l'Université Laval et derrière, la villa Frederick-James.

Aucune activité n'a eu lieu à la villa Frederick-James depuis 2019.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

La propriété, notamment menacée par l’érosion côtière, est évaluée à près de 299 000 $. Elle devra vraisemblablement être déplacée, puisqu’elle est désormais située très près de la falaise.

La Ville de Percé, en partenariat avec l'Université Laval, souhaitait déjà depuis deux ans déménager la maison patrimoniale de quelques mètres et la rénover. Le financement constituait néanmoins un frein. L’Université ne pouvait payer ces travaux, puisque la maison n’est pas située sur l’un de ses campus.

Des contrats déjà accordés

De premiers contrats ont déjà été accordés en vue de l’aménagement de l’Espace bleu gaspésien. Une entente d’un peu plus de 154 000 $ a été conclue par appel d’offres à la firme d’ingénierie CIMA+ de la région de la Capitale-Nationale pour la conception des plans et devis et le suivi des travaux.

Esquisse d'une salle d'exposition.

Québec a lancé son nouveau réseau de musées, les Espaces bleus, en juin. Voici une esquisse d'une salle d'exposition.

Photo : Gracieuseté : Gouvernement du Québec

Le gouvernement provincial a aussi mandaté St-Gelais Montminy & Associés architectes, également de Québec, pour des services en architecture. Ce contrat, qui prévoit la conception des plans et devis, s’élève pour sa part à plus de 644 000 $. Selon les appels d’offres, les deux mandats se termineront en septembre 2022.

Pas d'échéancier précis pour le moment

Selon ce qu’a appris Radio-Canada, l’ouverture de l’Espace bleu gaspésien serait prévue pour la première vague de déploiement du nouveau réseau. Les premiers lieux culturels et patrimoniaux devraient être accessibles vers l’automne 2022, mais aucun échéancier précis ne serait, pour le moment, déterminé pour l’établissement de Percé.

Tel que le prévoit Québec, l’Espace bleu de la Gaspésie abritera, comme ceux aménagés ailleurs en province, une exposition permanente. Un espace multifonctionnel consacré à la médiation ainsi qu’à la diffusion culturelle et artistique est aussi prévu.

La maison de Frederick James surplombe la ville de Percé.

La villa Frederick-James surplombe la ville de Percé (archives).

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Le ministère de la Culture et le Musée de la civilisation vont travailler en collaboration avec les partenaires locaux. La forme que prendra leur collaboration dans la gestion du lieu ou dans le développement des contenus est à définir, selon les régions, explique par courriel le Musée de la civilisation. Celui-ci n'a pas, comme le ministère de la Culture et des Communications et l’Université Laval, souhaité accorder d’entrevue à Radio-Canada.

Un financement de 259 millions de dollars est assorti au déploiement des Espaces bleus en province, annoncé en juin.

Des représentants de musées de la région n’ont pas tardé à cosigner une lettre ouverte adressée au premier ministre François Legault ainsi qu’au ministère de la Culture et des Communications. Ceux-ci se disaient inquiets que les fonds publics soient concentrés dans ce nouveau réseau et que leurs subventions en souffrent.

Le Bioparc de la Gaspésie et Exploramer, à Sainte-Anne-des-Monts, se trouvaient notamment parmi les signataires.

La maison mère du réseau muséal Espaces bleus sera située au Séminaire de Québec.

La maison mère du réseau muséal Espaces bleus sera située au Séminaire de Québec.

Photo : Source: Gouvernement du Québec

Jusqu’ici, un seul Espace bleu a été annoncé par Québec, c’est-à-dire celui de la Capitale-Nationale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !