•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Festival western de Saint-Tite sécuritaire, c'est possible, selon la mairesse

Le 52e Festival western de Saint--Tite se concluait dimanche.

Habituellement, le Festival western de Saint-Tite attire des centaines de milliers de personnes (septembre 2019).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À un mois du début du 53e Festival western de Saint-Tite, au moment où le nombre de cas de COVID-19 est en hausse dans la région, la mairesse de la Ville se veut rassurante.

Annie Pronovost rappelle qu’il n’y aura aucune parade ou autre animation dans la rue durant l'événement qui aura lieu du 10 au 19 septembre. Les activités se dérouleront exclusivement au stade. Actuellement, le Festival prévoit accueillir un maximum de 2500 spectateurs dans les estrades, mais la situation sera ré-évaluée à la mi-août.

Des citoyens ont fait connaître leur inquiétude face à la venue des visiteurs sur les réseaux sociaux.

La Ville a effectivement donné la permission aux résidents d’accueillir des roulottes dans leur stationnement le temps de l’événement, mais la mairesse Annie Pronovost affirme que tous les espaces ne sont pas loués.

Les terrains de stationnement, on en connaît qui en ont des gros, ce qu’on me dit, c’est réservé à 20 %, 30 %, a-t-elle déclaré en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Il y en a qui veulent quand même venir nous voir, venir porter le chapeau de cowboy, mettre leurs bottes. Il va y avoir des gens, mais à la hauteur de 600 000, non.

Une citation de :Annie Pronovost, mairesse de Saint-Tite

La mairesse souligne que la venue de touristes sera bonne pour l’économie locale. 

C’est sûr que nous, on en veut du tourisme [...]. On a besoin que les gens viennent nous voir, qu’ils viennent dépenser chez nous, soutient-elle.

Annie Pronovost affirme être rassurée de savoir que la majorité des gens ont reçu une dose du vaccin et rappelle que l’événement a été planifié en collaboration avec la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !