•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation à Victoria pour souligner l'anniversaire des barricades à Fairy Creek

Des personnes marchent avec des affiches dans le centre-ville de Victoria.

Les manifestants demandent au gouvernement d'implanter immédiatement les 14 recommandations de son rapport sur les arbres anciens et d'instaurer un moratoire sur la coupe pour l'ensemble des forêts anciennes de la province.

Photo : Radio-Canada / Mélinda Trochu

Au moins 500 personnes se sont rassemblées dans la capitale britanno-colombienne pour souligner le premier anniversaire du mouvement pour la sauvegarde des arbres anciens de Fairy Creek et pour demander plus d’action du gouvernement.

Il n’y a pas beaucoup de forêts comme celle de Fairy Creek, c’est magnifique, s’exclame d’emblée Lisa Small qui fait partie du groupe qui a érigé les premières barricades.

À l’époque, elle croyait que le mouvement allait durer quelques semaines tout au plus. Un an plus tard, c’est avec un mélange d'émotions qu’elle marche à Victoria pour protester contre la coupe des forêts anciennes.

De la joie parce que la communauté qui s’est mise ensemble est magnifique, mais aussi de la frustration et de la colère envers le gouvernement qui est plus dans la parole que dans l’action, explique-t-elle.

Une foule est rassemblée devant le parlement à Victoria.

Pour souligner le premier anniversaire du mouvement entourant la sauvegarde de Fairy Creek, des centaines de personnes se sont rassemblées devant le parlement de Victoria.

Photo : Radio-Canada / Mélinda Trochu

La journée a débuté avec le dépôt d’une pétition qui, selon les auteurs, a amassé plus de 16 000 signatures afin de faire pression sur le gouvernement pour agir pour la sauvegarde de ces forêts.

Le groupe a alors marché du palais de justice de Victoria jusqu’aux marches du Parlement où plusieurs discours, chants et danses ont été entendus.

Nous avons de plus en plus de personnes qui soutiennent la cause, qui militent pour les forêts anciennes, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons besoin de plus de gens sur place, soutient Rose Henry, une aînée qui a pris part à la marche.

Les manifestants souhaitent également que le gouvernement mette immédiatement en application les 14 recommandations du rapport sur les forêts anciennes dans la province et instaure un moratoire pour l’ensemble des forêts anciennes.

Des gens manifestent au centre-ville de Victoria.

Au moins 500 personnes ont marché au centre-ville de Victoria pour protester contre la coupe des forêts anciennes, notamment celle du bassin versant de Fairy Creek.

Photo : Radio-Canada / Mélinda Trochu

La ministre des Forêts, Katrine Conroy, a indiqué dans une déclaration que le gouvernement travaille fort pour implanter ces 14 recommandations et rappelle que, depuis septembre 2020, 11 régions regroupant près de 2000 km2 de forêts anciennes ont fait l’objet d’un moratoire.

La première recommandation du rapport indépendant est que le gouvernement s’engage avec les Premières Nations et c’est exactement ce que nous faisons, écrit-elle.

La GRC dans les campements de Fairy Creek

Pendant ce temps, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) s’est présentée pour la première fois dans plusieurs campements, dont le quartier général de Fairy Creek surnommé le camp de base.

Chaque jour on a des arrestations dans certains campements, mais au quartier général, c’est la première fois qu’on est visité et ils sont en train de détruire tout ce qu’on a, explique l’un des manifestants qui préfère cacher son identité et utiliser le pseudonyme Lizard King.

La GRC n’a pas encore confirmé le nombre d'arrestations pour lundi, mais en date du 5 août, la police avait procédé à un total de 523 arrestations depuis la mi-mai, principalement pour non-respect de l’injonction accordée à l’entreprise forestière Teal-Jones.

Avec des informations de Mélinda Trochu

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !