•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes et les dramaturges du Québec à l’honneur en 2021-2022 au TNM

Affiche de théâtre montrant Anne-Marie Cadieux en robe noire.

La pièce «Embrasse», avec Anne-Marie Cadieux et Théodore Pellerin, ouvrira la saison 2021-2022 du TNM

Photo : Théâtre du nouveau monde

Radio-Canada

Le Théâtre du Nouveau Monde (TNM) a dévoilé lundi la programmation de sa nouvelle saison, marquée par la célébration de ses 70 ans d’existence. Pour cet anniversaire, le théâtre montréalais proposera six pièces, toutes créées au Québec et qui font la part belle aux femmes, que ce soit pour l’écriture, la mise en scène ou les personnages, et donc les comédiennes. 

Quel beau survol de ce qu’il y a de plus beau dans la dramaturgie québécoise! Ce n’est pas une saison nostalgique, mais une saison tournée vers l’avenir, se félicite Lorraine Pintal, directrice générale et artistique du TNM, au sujet de cette programmation qui s’échelonnera de la fin du mois de septembre à la fin du mois de mai.

En général, les saisons théâtrales sont pensées deux ans à l’avance. Le TNM a décidé de maintenir le cap malgré la pandémie. « À quelques exceptions près, on a décidé de faire la saison prévue », souligne Lorraine Pintal, le TNM prenant le risque de monter des productions léchées et d’envergure.

Une saison « presque normale »

Théodore Pellerin dans un texte de Michel Marc Bouchard

C’est Embrasse, la nouvelle création de Michel Marc Bouchard, qui ouvrira le bal le 21 septembre. Mise en scène par Eda Holmes, qui dirige la compagnie de théâtre anglophone Centaur Theatre, cette pièce mettra en vedette Théodore Pellerin dans le rôle d'Hugo, un garçon rêvant de devenir couturier, et Yves Jacques dans la peau d’Yves Saint Laurent, qui s’invite dans la vie d’Hugo sous forme d’apparitions.

Anne-Marie Cadieux, Alice Pascual et Anglesh Major complètent la distribution de cette pièce, à voir jusqu’au 16 octobre. Par la suite, Embrasse sera aussi présentée en anglais au Centaur Theatre, et une tournée de la pièce en français sera organisée au Québec du 5 au 23 novembre.

Des personnages féminins forts

Le fil rouge de la saison, c’est la parole aux auteurs d’aujourd’hui inspirée par des classiques d’hier, ajoute-t-elle. 

En effet, la pièce Les reines, écrite par Normand Chaurette et mise en scène par Denis Marleau, puise ses racines dans l’œuvre Richard III, de Shakespeare. Dans ce classique du théâtre québécois qui fête ses 30 ans, Normand Chaurette donne la parole à des femmes intriguant pour gagner du pouvoir alors que Richard tente de devenir roi.

Céline Bonnier, Sophie Cadieux, Kathleen Fortin, Marie-Pier Labrecque, Louise Marleau et Monique Spaziani interpréteront ces six femmes lors des représentations qui seront données entre le 16 novembre et le 11 décembre.

Autre pièce inspirée d’un classique : Lysis. Mise en scène par Lorraine Pintal elle-même, cette œuvre des autrices Fanny Britt et Alexia Bürger a été créée d’après la comédie antique Lysistrata, d’Aristophane, dans laquelle les femmes font la grève de sexe pour que s’arrête la guerre du Péloponnèse. Dans Lysis, la grève de la reproduction des femmes vise à mettre fin à un monde injuste.

Plus d’une dizaine de comédiens et comédiennes monteront sur scène, dont Bénédicte Décary, Karine Gonthier-Hyndman, Brigitte Paquette, Pierre Curzi et Widemir Normil. Des musiciennes les rejoindront sur scène pour jouer la musique originale de la pièce imaginée par Philippe Brault. Du 11 janvier au 5 février.

Ce spectacle très engagé est écrit par des femmes d’aujourd’hui », explique Lorraine Pintal qui a souhaité mettre la parole des femmes à l’honneur dans cette saison. « L’écriture féminine m’importait beaucoup.

Entre le 15 mars et 9 avril, le TNM offrira des représentations d’Un ennemi du peuple, une œuvre du Norvégien Henrik Ibsen traduite par Sarah Berthiaume et mise en scène par Édith Patenaude.

Contrairement à ce que la version originale propose, le personnage principal de cette pièce qui parle d’écologie et de politique est une femme, incarnée par la comédienne Eve Landry.

Les 80 ans de Michel Tremblay

Amputée l’an dernier de 18 représentations en raison de la pandémie, la pièce Les 3 sœurs, écrite par Anton Tchekhov, ici traduite et mise en scène par René Richard Cyr, reviendra du 17 février au 5 mars 2022.

Noémie Godin‑Vigneau, Rebecca Vachon et Marie‑Pier Labrecque prêteront le jeu à ce trio de sœurs de la steppe russe, qui voyagera dans le Québec lors d'une tournée entre le 9 mars et le 4 avril 2022.

Tchekhov et son classique du théâtre La cerisaie ont également servi d’inspiration à Michel Tremblay et à son œuvre Cher Tchekhov, qui clôturera la saison du 3 au 28 mai. Mise en scène par Serge Denoncourt, cette pièce plonge le public dans une histoire de famille de théâtre composée entre autres d’un auteur, d’une actrice et d’un critique de théâtre. Ces personnages seront joués notamment par Anne-Marie Cadieux, Éric Bruneau, Gilles Renaud et Maude Guérin.

La présentation de Cher Tchekhov sera aussi l’occasion de célébrer les 80 ans de Michel Tremblay. Celui-ci les fêtera en juin 2022.

Les billets pour Embrasse et Les reines seront mis en vente le 28 août à midi. Le public pourra se procurer des places pour les autres spectacles à partir du 22 novembre. Lorraine Pintal espère que la salle du TNM pourra retrouver sa capacité d’accueil d'avant la pandémie à partir du mois de janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !