•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le milieu du documentaire de l'Est-du-Québec perd un de ses proches

Adam Gendron et sa conjointe.

Adam Pajot Gendron laisse dans le deuil ses trois enfants et sa conjointe.

Photo : Facebook : Adam Gendron

Le président et cofondateur de Tortuga Films, Adam Pajot Gendron, est décédé jeudi à l'âge de 39 ans. Sa conjointe l'a annoncé sur les réseaux sociaux.

Sa disparition est une grande perte pour le milieu du documentaire en région. C'est ce qu'affirme avec émotion la productrice et documentariste Viveka Melki, avec qui Adam Pajot Gendron a fondé Tortuga Films en 2006.

Selon elle, le producteur croyait beaucoup à l'importance du milieu du documentaire dans le Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et dans les régions du Québec en général, alors que les principaux diffuseurs sont situés à Montréal.

Il a vraiment essayé d’encourager les jeunes cinéastes, les jeunes chez Tortuga Films, explique-t-elle. Il a vraiment essayé de dire : "Tu peux vivre où tu veux vivre et faire ton métier en ayant une qualité de vie", et notre métier est très difficile. Mais il a décidé de faire ça ici, puis d’être heureux ici.

Je pense que c’est ça qu’il voulait montrer, c'est que les régions sont pleines d’histoires importantes.

Une citation de :Viveka Melki, productrice et documentariste
La commissaire devant une des installations avec des lettres du soldat George Stephen Cantlie

Viveka Melki (archives).

Photo : Radio-Canada / Sylvie-Anne Jeanson

Sa disparition laisse un vide dans le monde culturel du Bas-Saint-Laurent. La directrice de Culture Bas-Saint-Laurent, Dominique Lapointe, se dit troublée par sa disparition.

Carrousel international du film de Rimouski, Cinéma Paraloeil, Culture Bas-Saint-Laurent : Adam Pajot Gendron s’est beaucoup impliqué au fil des années dans le milieu du cinéma à Rimouski, note Dominique Lapointe.

Il était aussi impliqué dans plusieurs comités de réflexion sur le positionnement du cinéma et de la production vidéo dans les régions du Québec.

C’est quelqu’un qui avait un cœur immense. C’est une perte très troublante.

Une citation de :Dominique Lapointe, directrice de Culture Bas-Saint-Laurent
Dominique Lapointe, agente de développement à Culture Bas-Saint-Laurent

Dominique Lapointe, directrice de développement à Culture Bas-Saint-Laurent (archives).

Photo : Radio-Canada

Une perte énorme pour le milieu télévisuel

À Matane, le président de PVP Média, Vincent Leroux, salue la vision du producteur.

Pour le milieu régional de la production télévisuelle, c’est une perte énorme parce qu’il n’y a pas tant de producteurs en région qui réussissent à bâtir une entreprise comme Adam l’a fait.

Comme professionnel, c’est un gars qui n'a pas lâché dans un milieu qui est dur. C’est un résilient, c’est un battant.

Une citation de :Vincent Leroux, président de PVP Média
Vincent Leroux des productions PVP

Vincent Leroux, président de PVP Média (archives).

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Son décès soudain attriste aussi le réalisateur Guillaume Duval, qui travaille actuellement sur son premier documentaire intitulé Les joueurs d’hiver, produit par Tortuga Films.

Pour moi, Adam est celui qui m'a donné ma première chance. C’est vraiment triste de ne pas mener ce projet au bout avec celui qui a été le premier à me faire confiance. C’est un peu difficile, raconte-t-il.

Adam Pajot Gendron laisse dans le deuil ses trois enfants et sa conjointe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !