•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée en présentiel à l'UQTR : une décision qui inquiète

Panneau de l'université.

L'UQTR pourra effectuer sa rentrée en présence.

Photo : Courtoisie : UQTR

Radio-Canada

L’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pourra effectuer sa rentrée en présentiel à l’automne, ce qui suscite quelques inquiétudes.

Comme l’a annoncé la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, plus tôt aujourd’hui, les établissements universitaires pourront procéder à une rentrée en présentiel, tout en abandonnant la distanciation physique et le port du masque dans les salles de classe.

Le syndicat des professeurs et des professeures de l’UQTR rappelle toutefois que la situation épidémiologique pourrait se détériorer rapidement.

Son président, Gilles Bronchti, estime que le risque d’éclosion demeure élevé. Dans l’éventualité d’un tel scénario, il est fort possible que les cours soient offerts à distance, indique le président.

L’abandon du port du masque et de la distanciation physique dans les classes inquiète également des professeurs d’un âge avancé, ajoute M. Bronchti.

On espère tous que ça ira mieux et qu’on pourra faire des cours, moi le premier. Faire des cours en présence, c’est ce qu’il y a de mieux, mais d’un autre côté, c’est pas eux qui subiront, je parle des politiciens qui font ces annonces, c’est pas eux qui subiront les conséquences s’il y a une éclosion de cas, avoue-t-il.

En Mauricie et au Centre-du-Québec, près de la moitié des étudiants au collégial sont adéquatement immunisés contre la COVID-19, et 80 % ont reçu une première dose de vaccin.

L’UQTR va donc offrir 72 % de ses activités d’enseignement en présentiel et va peut-être même tenir un spectacle de la rentrée, explique le porte-parole de l’établissement Jean-François Hinse. 

L’université, oui, c’est de l’apprentissage, c’est des classes, mais c’est aussi tout un milieu bouillonnant, un milieu où il y a des rencontres qui se font, des activités sociales, sportives et tout ça. Là, avec l’annonce d’aujourd’hui, on a espoir de retrouver ça, en quelque sorte, explique-t-il.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !