•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rénovation énergétique : des logements d'Edmonton veulent être plus « verts »

Un des immeubles de la coopérative en rénovation avec une pancarte annonçant le projet.

La coopérative Sundance Housing veut améliorer les performances énergétiques de ses logements.

Photo : Radio-Canada / Liam Harrap

Radio-Canada

Une coopérative de 59 logements, située dans le quartier Riverdale à Edmonton, a entamé des rénovations afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Le projet est inspiré du programme néerlandais EnergieSprong, une démarche initialement mise en place aux Pays-Bas dont l’objectif est de généraliser la rénovation énergétique des logements sociaux afin qu'ils deviennent carboneutres, tout en produisant le moins de déchets de construction possible.

Je travaille dans l'industrie de la construction depuis 50 ans et c’est le projet le plus difficile que j’aie eu, lance Peter Amerongen, le directeur associé de l’entreprise Butterwick Projects Ltd, responsable des travaux au sein de la coopérative.

Les 59 logements de la coopérative Sundance Housing seront tous enveloppés d'une mousse à haute densité et la structure des bâtiments sera recouverte de panneaux préfabriqués avec des portes et des fenêtres encastrées.

Des travailleurs de la construction rénovent un des bâtiments de la coopérative.

Les travaux devraient se terminer en 2022.

Photo : Radio-Canada / Liam Harrap

De l’isolation faite avec des journaux recyclés sera ensuite soufflée dans les espaces situés entre les panneaux et la structure originelle de l’immeuble.

C’est comme si nous enveloppions ces immeubles dans un chandail chaud, explique Peter Amerongen à l’émission Radio Active sur les ondes de CBC.

Les maisons seront également alimentées en électricité grâce à l’énergie solaire.

Les résidents peuvent continuer à vivre dans leur maison pendant les rénovations, lesquelles devraient se terminer en 2022.

Selon Peter Amerongen, un projet similaire a eu lieu en Ontario il y a quelques années. Il dit cependant que celui d’Edmonton est plus gros et plus ambitieux.

Un panneau avec une porte et une fenêtre encastrée suspendu dans les airs par une grue.

Des panneaux préfabriqués sont utilisés pour recouvrir les bâtiments.

Photo : Sandy Susut

Des maisons polluantes

Près de 30 % des émissions globales de carbone sont générées par l’énergie utilisée pour chauffer, refroidir ou éclairer les immeubles, selon le World Green Building Council.

Les déchets liés à la construction, aux rénovations et à la démolition représentent quant à eux environ 12 % des déchets solides produits au Canada.

La coopérative actuellement en rénovation à Riverdale a été construite en 1978. En tout, 150 personnes aux revenus mixtes y vivent.

Un immeuble à logements sur deux étages recouvert d'un nouveau revêtement bleu.

Un bâtiment de la coopérative Sundance Housing nouvellement rénové.

Photo : Radio-Canada / Liam Harrap

Si nous ne réduisons pas les émissions de gaz à effet de serre, l’avenir ne sera pas viable, affirme Sandy Susut, une résidente qui vit dans la coopérative depuis plus de 40 ans.

Elle espère que le projet servira d’exemple.

Nous pouvons agir collectivement pour un avenir plus durable, dit-elle.

Objectifs climatiques

Le gouvernement canadien s'est engagé à réduire ses émissions de gaz à effet de serre à zéro d'ici 2050.

Selon Peter Amerongen, jusqu’à 80 % des immeubles qui seront utilisés en 2050 ont cependant déjà été construits. Il dit que la rénovation énergétique doit devenir monnaie courante au Canada si le pays veut atteindre la carboneutralité dans les délais qu'il s'est fixés.

Si on ne commence pas maintenant et qu’on ne saisit pas toutes les opportunités, comment pourrons-nous regarder nos enfants dans les yeux, se demande-t-il.

Il soutient que 14 millions de logements au Canada ont besoin de rénovations énergétiques.

C’est une immense nouvelle industrie qui attend d’être développée. Nous n’aurons plus jamais de difficulté à trouver du travail si nous faisons les choses correctement, ajoute Peter Amerongen.

Le directeur général de l’organisme Sustainable Building Canada, Michael Singleton, affirme qu'au Canada de plus en plus de constructions neuves sont « vertes », mais l’industrie ne doit pas oublier les bâtiments anciens selon lui.

Ce sont les immeubles existants qui sont problématiques en matière de consommation énergétique et d’émission de gaz à effet de serre, dit-il.

Il soutient que les immeubles construits au Canada ont tendance à être mal isolés parce que le coût des services publics comme l’électricité est bas, comparativement à d’autres endroits dans le monde comme l’Europe.

Les coûts du projet de rénovation énergétique de la coopérative Sundance Housing sont estimés à 10 millions de dollars, dont 2,5 millions sont couverts par une subvention fédérale.

Avec les informations de Liam Harrap

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !