•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les provinces atlantiques n’ont pas l’intention de recourir au passeport vaccinal

Gros plan sur une main tenant un téléphone avec une application attestant que le porteur a été vacciné contre la COVID-19.

En Atlantique, les provinces n'envisagent pas d'imposer un passeport vaccinal à la population pour le moment.

Photo : Getty Images / Onfokus

Maya Chebl

La Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador n'envisagent pas pour le moment d'utiliser un passeport vaccinal à l'image de celui proposé par le Québec.

Dans un courriel, le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick soutient que la province ne compte pas imposer un passeport vaccinal à sa population, mais se tient au courant des informations provenant de ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux.

En juillet, la ministre de la Santé, Dorothy Shephard, avait déclaré que le gouvernement n’avait pas l’intention d’instaurer un tel passeport, au vu du bon taux de vaccination dans la province.

Dans un autre communiqué, le ministère de la Santé et des Services communautaires de Terre-Neuve-et-Labrador a également fait valoir qu'il s'alignerait sur le gouvernement fédéral si celui-ci décidait d'implanter un tel programme.

Quant au ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse, il ne compte pas non plus déployer un passeport vaccinal calqué sur le modèle québécois, nous a informés sa chargée des communications, Marla MacInnis, dans un échange de courriels.

Au moment de la publication, l'Île-du-Prince-Édouard n'avait pas encore donné suite à nos courriels.

Passeport vaccinal au Québec

Jeudi, le gouvernement de François Legault a annoncé que son passeport vaccinal verra le jour en septembre. Un code QR permettra aux personnes doublement vaccinées de fréquenter des commerces ou d'avoir recours à des services non essentiels, si le Québec est aux prises avec une nouvelle vague de cas de COVID-19.

Plus de détails devraient être dévoilés dans les prochains jours. Avec ce passeport vaccinal, le gouvernement québécois souhaite éviter un confinement généralisé à l’ensemble de la population ainsi que la fermeture temporaire de magasins et de services non essentiels.

Les endroits visés par le passeport vaccinal sont entre autres les salles de sport, les bars, les restaurants, mais également les festivals et les grands événements, dont les matchs sportifs.

Les services essentiels – comme l'éducation et les soins de santé – ne seront donc pas concernés par cette nouvelle mesure.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.