•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa verse près de 17 M$ à l’aéroport Jean-Lesage pour sa relance

La tour de contrôle de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec.

La tour de contrôle de l'Aéroport international Jean-Lesage de Québec avec le centre-ville de Québec en arrière plan (archives).

Photo : Radio-Canada

Pour soutenir la relance des aéroports canadiens à la suite de la pandémie de COVID-19 qui a mis l'industrie à l'arrêt, le gouvernement fédéral a octroyé vendredi 16,7 millions de dollars à celui de Québec.

Ce sont le ministre fédéral du Transport, Omar Alghabra, et le président du Conseil du Trésor et député de Québec, Jean-Yves Duclos, qui en ont fait l'annonce vendredi en présence du président et chef de la direction à l'aéroport de Québec, Stéphane Poirier.

Sur les 16,7 millions de dollars, 12,5 serviront à augmenter la capacité du transport de marchandises par les voies aériennes. Par exemple, un centre de fret aérien sera créé à partir d'un bâtiment de 5600 m3 déjà existant. Les marchandises pourront transiger par camion et par avion et vice-versa.

Le président du Conseil du Trésor et député de Québec, Jean-Yves Duclos répond aux questions des médias.

Le président du Conseil du Trésor et député de Québec, Jean-Yves Duclos.

Photo : Radio-Canada

Ce financement représente une aubaine pour le dynamisme économique de la région, selon M. Duclos.

C’est 1 % du transport aérien de biens qui passe par l’aéroport de Québec, alors que la région de Québec compte pour à peu près 10 % de la puissance économique de la province. Donc c’est dire que nous avons le potentiel et même la responsabilité de nous développer, a commenté le président du Conseil du Trésor.

Le fret aérien sera une planche de salut pour sortir de cette crise-là, a renchéri M. Poirier qui mise aussi sur l'intensification des achats en ligne.

Retour des voyageurs internationaux

Par ailleurs, plus de 4,2 millions de dollars serviront à assurer la poursuite des activités y compris les services aériens essentiels pour les habitants et les travailleurs de Québec et des communautés à proximité.

M. Poirier est encore en négociation avec le gouvernement du Québec pour finaliser d'autres financements.

Les montants du fédéral, bien que conséquents, ne pourront pas absorber les quelque 100 millions de dollars de pertes que l'aéroport de Québec a enregistrés en raison des restrictions de voyage liées à la pandémie de COVID-19. Et, pour retrouver un niveau de service semblable à celui de 2019, il faudra compter de quatre à cinq ans, estime M. Poirier.

Le président et chef de la direction à l'aéroport de Québec Stéphane Poirier devant les médias.

Le président et chef de la direction à l'aéroport de Québec Stéphane Poirier en conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

La situation pour nous ici à Québec a commandé une rigueur budgétaire extraordinairement importante et des décisions extrêmement difficiles également, a déclaré le président et chef de la direction, se réjouissant de ce fait du financement annoncé.

À compter de lundi, il pourra accueillir les voyageurs internationaux qui auront reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19. Le premier vol international est prévu pour septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !