•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rentrée en présentiel sur les campus confirmée au Québec

La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, lors de son point de presse, le jeudi 4 février 2021.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann, encourage les étudiants qui ne l'ont pas encore fait à prendre rendez-vous pour se faire vacciner (archives).

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

La ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Danielle McCann, a confirmé vendredi que les campus universitaires et collégiaux de la province accueilleront les étudiants en présentiel cet automne.

Jusqu'à 82 % des étudiants (soit plus que la cible de 75 %) ont soit reçu leurs deux doses d'un vaccin contre la COVID-19, soit pris rendez-vous pour les recevoir, a expliqué la ministre pour justifier cette annonce, en entrevue à ICI RDI vendredi.

La distanciation physique et le port du masque ne seront plus requis en classe, mais des restrictions s'appliqueront toujours dans certaines circonstances :

  • Une distance de deux mètres sera exigée dans les salles d’entraînement, entre les tables dans les aires de restauration et pour certaines activités comme les cours de chant.
  • Une distance d'un mètre dans les aires communes devrait idéalement être maintenue entre les étudiants, lorsque possible.
  • Le port du masque ne sera pas non plus requis à la bibliothèque ou lors d’un repas, mais il sera obligatoire dans toute autre situation.

L'Université McGill a cependant publié une directive vendredi indiquant que le masque d'intervention va demeurer obligatoire dans les classes, de même que dans les espaces intérieurs du campus.

Les activités parascolaires, y compris les activités sportives, seront permises dans l’ensemble des établissements, mais le gouvernement vise à ce que ces activités soient accessibles uniquement aux étudiantes et aux étudiants qui sont adéquatement vaccinés.

Plus de détails seront communiqués lors du dévoilement des modalités du passeport vaccinal, prévu en début de semaine prochaine.

Vers un retour des étudiants sur les campus

Davantage de restrictions possibles dans certains établissements

Certains établissements où le risque épidémiologique est jugé plus grand feront cependant l’objet de directives particulières, comme le port du masque en tout temps.

C'est sûr que les étudiants qui sont pleinement vaccinés seront probablement dans une situation différente de ceux qui ne le sont pas.

Une citation de :Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

Les étudiants vont pouvoir suivre leurs cours en présentiel, mais il y aura probablement des freins au niveau de certaines activités, comme les activités parascolaires, indique la ministre McCann.

Ce pourrait être le cas si la couverture vaccinale de la population étudiante d'un établissement était insuffisante, précise la ministre McCann, mais ces établissements représentent une minorité.

À l'heure actuelle, c'est encore le cas de 6 cégeps sur les 48 que compte la province, mais toutes les universités ont atteint les cibles. Les activités d'accueil et d'intégration, tout ce qu'on appelle initiations, ne pourront pas avoir lieu dans ces cégeps, dit-elle.

Les établissements qui n'atteignent pas encore les cibles de vaccination :

  • Cégep de Sept-Îles
  • Cégep de Saint-Félicien
  • Collège Ahuntsic
  • Collège de Rosemont
  • Cégep André-Laurendeau
  • Cégep Marie-Victorin

On fait un appel particulier à ces étudiants pour qu'ils aillent se faire vacciner, demande la ministre. Elle s'est dite ouverte à mettre en place des cliniques de vaccination sur les campus, mais souligne que, déjà, à ce moment-ci, il y a quand même beaucoup de cliniques mises en place dans la communauté.

Plus de mesures pourraient aussi être adoptées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de la région où se trouvent ces établissements. La situation sera suivie de façon hebdomadaire afin de lever les directives particulières dès que possible, indique le ministère de l’Enseignement supérieur.

Tous les établissements d’enseignement supérieur devront également avoir préparé un plan de repli prêt à être déployé au besoin.

Vers un retour des étudiants sur les campus

Réactions partagées dans le milieu

Ces mesures ont reçu un accueil partagé au sein du milieu éducatif.

Le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), Samuel Vaillancourt, se demande si la fin de la distanciation et du port du masque en classe est la mesure la plus sécuritaire pour nos populations étudiantes.

La directrice générale du Collège Mérici, Nicole Bilodeau, est quant à elle plutôt soulagée de l'assouplissement des mesures. La distanciation nous limitait beaucoup dans nos locaux, et c’est sûr que cela aurait été très, très difficile de faire entrer tous nos étudiants en même temps dans nos classes, dit-elle.

Au Cégep Édouard-Montpetit à Longueuil, le directeur général Sylvain Lambert estime qu'il s'agit d'une excellente nouvelle et se dit très heureux de pouvoir se retrouver sur le campus. Se qualifiant d'optimiste, il espère que la vaccination atteindra un taux suffisant pour permettre aux étudiants de profiter des activités parascolaires.

Pour sa part, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) accueille favorablement la décision du gouvernement Legault. Elle craint néanmoins que les directions d'établissements ne tentent d'économiser en laissant la porte ouverte à l'octroi de cours en mode virtuel après la pandémie.

Cela peut sembler louable, mais c’est un positionnement allant à l’encontre des données probantes, qui reconnaissent la valeur inestimable de l’enseignement en présence et ses avantages, a précisé Caroline Quesnel, présidente de la FNEEQ, par communiqué.

La Fédération s’inquiète par ailleurs de l’impact du variant Delta sur les plus vulnérables. Où en sont les analyses du ministère de l’Enseignement supérieur? Cela fait pourtant des mois que le gouvernement envisage une rentrée en classe, demande la présidente.

68,5 % des étudiants universitaires pleinement vaccinés

En date de jeudi, 83,2 % des étudiants du collégial et 86,6 % des étudiants universitaires avaient reçu au moins une dose de vaccin, selon le ministère.

Des deuxièmes doses ont aussi été administrées à 57,8 % des étudiants du niveau collégial et à 68,5 % de ceux du niveau universitaire.

La ministre McCann encourage les étudiants qui ne l'ont pas encore fait à prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

En juin, le gouvernement avait annoncé que la rentrée au primaire et au secondaire se ferait à visage découvert si 75 % des 12 à 17 ans étaient vaccinés. La quatrième vague et la progression du variant Delta pourraient cependant brouiller les cartes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !