•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrestation musclée à Campbellton : le BEI a terminé son enquête

Un agent de la GRC semble frapper un homme plaqué au sol lors d'une arrestation.

Un agent de la GRC a été filmé tandis qu'il semblait frapper un homme lors d'une arrestation à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, le 2 juillet.

Photo : (Facebook)

Radio-Canada

Le Bureau des enquêtes du Québec, le BEI, a terminé son enquête concernant l'arrestation musclée qui s'est déroulée à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, le 2 juillet.

Le rapport d'enquête a été remis au Service des poursuites publiques du Nouveau-Brunswick, conformément à la Loi sur la police. C'est au service des poursuites à déterminer si des accusations doivent être portées ou non contre l'agent de la Gendarmerie royale du Canada impliqué.

Rappelons que le rapport produit par le BEI n’est pas public puisqu’il contient des renseignements sensibles et nominatifs, des déclarations des personnes impliquées et des témoins de même que des éléments de preuve. Conséquemment, aucune autre information sur les faits ou sur l’enquête ne sera divulguée par le BEI, précise le BEI dans un communiqué de presse publié jeudi.

Le maire est satisfait du déroulement des choses

On est heureux, là, que le rapport est entre les mains de la province, affirme le maire de Campbellton, Ian Comeau.

Le maire se réjouit du fait que le BEI a réussi à compléter son enquête dans un délai relativement court.

Je l'avais dit qu’il y a deux côtés de l'histoire. Les enquêteurs ont eu les deux côtés. Donc, c'est important d'attendre et de voir ce qui va en être la recommandation finale, ajoute Ian Comeau.

Des images choquantes de l'arrestation, qui a eu lieu près d'un restaurant Tim Horton's, ont fait le tour du web le vendredi 2 juillet. On peut y voir un policier donner plusieurs coups de poing à un homme étendu au sol. Cette même journée, la GRC a reçu plusieurs appels concernant un homme qui serait entré dans un commerce avec un bâton.

La vidéo montre aussi un témoin qui vient en aide au policier afin de maîtriser l'homme. D'autres policiers sont arrivés par la suite.

L'homme qui était au sol est André Yvon Mercier. Il a été accusé de non-respect de ses conditions de probation. Il doit comparaître en cour le 16 août afin de répondre à cette accusation.

Avec des renseignements de François Vigneault

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.